PUBLIÉ LE 
19/12/2022

COD et COI : les distinguer pour mieux écrire

par 
Arnaud Robert-Gorsse
Plan de l’article

En maîtrisant les notions grammaticales de COD et COI, vous êtes certain de progresser en français, à l'oral comme à l'écrit. Le complément d'objet direct et le complément d'objet indirect sont essentiels au verbe. Ils renvoient tous deux à l'objet de l'action.

Apprenez à les différencier en moins de cinq minutes : construction, place dans la phrase, etc. Vous ne douterez plus au moment d'accorder ou non un participe passé avec l'auxiliaire avoir.

COD, COI et COS : des compléments essentiels

Qu'il s'agisse d'un COD, d'un COI, ou d'un COS, tous dépendent d'un verbe transitif. Pour que leur construction soit correcte, certains verbes appellent des compléments dits essentiels. Si vous les supprimez, la phrase devient syntaxiquement incorrecte.

[module-5]

La construction des verbes, transitive, ou intransitive, est indiquée dans le dictionnaire. L'abréviation v. tr. renvoie à un verbe transitif. L'abréviation v. intr. désigne un verbe intransitif. Nous nous intéressons ici uniquement aux verbes transitifs directs et indirects, puisque leur construction impose l'emploi d'un complément d'objet.

[module-5]

COD : un complément construit directement après un verbe

[module-5]

Le COD, ou complément d'objet direct, dépend d'un verbe transitif direct. Il se construit donc directement en fonction de lui, sans préposition. Le COD se place souvent après le verbe, ou avant, selon sa nature.

[/module-5]

[module-2]

Exemples : Maxime apprend sa leçon. Maxime l'apprend. Dans la première phrase, le groupe nominal "sa leçon" suit le verbe "apprend". Dans la seconde, le pronom personnel "l'" le précède.

[/module-2]

Vous avez peut-être appris durant vos cours de français que le COD répondait à la question "qui ?" ou "quoi ?", en rapport avec le verbe. Ce moyen peut vous aider à trouver un COD dans une phrase.

Néanmoins, il est source de confusion avec le repérage de l'attribut du sujet. Pensez plutôt à la construction du verbe pour déterminer où est placé le COD. Par exemple, "apprendre quelque chose".

COI : un complément construit indirectement après un verbe

[module-5]

Le COI, ou complément d'objet indirect, dépend d'un verbe transitif indirect. Il se construit donc indirectement en fonction de ce dernier, avec une préposition. Le COI se remarque souvent après le verbe, ou avant, en fonction de sa nature.

[/module-5]

[module-2]

Exemples : Il téléphone à ses parents pendant les vacances. Il leur téléphone pendant les vacances. Dans la première phrase, le groupe prépositionnel "à ses parents" suit le verbe "téléphone". Dans la seconde, le pronom personnel "leur" le précède.

[/module-2]

Là encore, vous pouvez poser la question "à qui ?" ou "à quoi ?" en fonction du verbe pour mettre le doigt sur un COI. Réfléchir à la construction verbale est également un moyen concret de trouver la bonne réponse. Par exemple, "téléphoner à quelqu'un".

COS : un complément se greffant à un COD ou à un COI

[module-5]

Le COS, ou complément d'objet second, s'additionne à un COD ou à un COI. Un COS fait donc partie de la construction verbale. Il est introduit directement ou indirectement, par une préposition.

[module-5]

[module-2]

Exemple : Le jury offrira [une récompense] [à chaque participant]. Le groupe prépositionnel "à chaque participant" est le COS du verbe "offrira". C'est le second complément essentiel du verbe "offrira". Notez qu'"une récompense" est le COD du verbe "offrira".

[/module-2]

Tout s'éclaire si vous vous concentrez sur la construction verbale. En effet, dans le dictionnaire, vous trouvez la construction "offrir quelque chose à quelqu'un". Vous constatez que le verbe "offrir" implique l'utilisation de deux compléments essentiels. Le second est le COS.

[cta-main]

La nature grammaticale des compléments d'objet directs et indirects

Selon leur nature grammaticale, les compléments d'objet directs et indirects peuvent être :

  • des noms ;
  • des groupes nominaux ;
  • des pronoms ;
  • des verbes à l'infinitif ;
  • des propositions subordonnées.

Ci-dessous, nous vous proposons des exemples concrets dans lesquels les classes grammaticales varient : pronom, infinitif, proposition subordonnée, etc.

  • Ils regardent Vincent. "Vincent" est un nom propre.
  • J'ai acheté ce sac. "Ce sac" est un groupe nominal.
  • Je leur ai fait confiance. "Leur" est un pronom personnel.
  • Maxime déteste courir. "Courir" est un verbe à l'infinitif.
  • Je crains qu'il parte. "Qu'il parte" est une proposition subordonnée complétive.

Un exercice pour réviser cette notion de grammaire

Cet exercice vous permettra de tester vos connaissances. Pour chaque phrase, le ou les mots en gras sont-ils des COD, COI, ou COS ? Tentez de retrouver la classe grammaticale de chaque complément essentiel.

  1. Je ne crois pas ses mensonges.
  2. Pauline ne lui accorde pas sa confiance.
  3. Maxime a annoncé une bonne nouvelle à sa famille.
  4. J'espère que tu gagneras.
  5. Je t'enverrai un mail après la réunion.

Solutions :

  1. COD (groupe nominal).
  2. COS (pronom).
  3. COS (groupe prépositionnel).
  4. COD (proposition subordonnée complétive).
  5. COS (pronom).

COD : de la notion de grammaire à la notion d'orthographe

Au-delà des cours de grammaire, distinguer COD et COI est d'un grand secours en matière d'orthographe. Il est impératif de repérer les compléments d'objet directs lorsque les verbes sont conjugués à des temps composés.

Vous connaissez la règle de base. Lorsque vous conjuguez un verbe à un temps composé à l'aide de l'auxiliaire "avoir", vous n'accordez pas le participe passé avec son sujet. Cependant, la place du COD vous indique si vous devez accorder ou non le participe passé avec ce dernier.

COD placé avant le verbe et accord du participe passé

Si le COD est placé avant un verbe conjugué à un temps composé, alors le participe passé s'accorde avec lui. Notez que la place des compléments d'objet indirects n'influe pas sur l'accord des participes passés.

[module-2]

Exemples : Pauline a emprunté des livres. Elle les a empruntés. Dans le premier exemple, le participe passé ne s'accorde pas avec le COD "des livres". Ce dernier suit le verbe "a emprunté".

[/module-2]

Dans le second exemple, le participe passé "empruntés" s'accorde avec le COD "les". En effet, le pronom se trouve devant "a empruntés". Le participe s'accorde au masculin pluriel, puisque le pronom COD "les" renvoie aux livres.

Un exercice pour réviser cette notion d'orthographe

Atteindrez-vous le niveau supérieur avec cet exercice ? Accordez les participes passés des verbes avec le COD, si cela est nécessaire.

  1. Cette jupe, je l'ai [acheter] hier.
  2. Marie, je t'ai [prévenir].
  3. Pauline a enfin [comprendre] son erreur.
  4. Ses vacances au soleil, Maxime ne les a pas [payer].
  5. Les gens que j'ai [voir] étaient furieux.

Solutions :

  1. achetée
  2. prévenue
  3. compris
  4. payées
  5. vus

Attribut du sujet, complément circonstanciel et complément d'objet

Maintenant que vous maîtrisez l'essentiel, levons des confusions assez fréquentes. Les compléments d'objet directs et indirects sont parfois pris à tort pour des compléments circonstanciels ou des attributs du sujet. Or, ce sont des fonctions grammaticales bien distinctes.

Réviser la différence entre COD et attribut du sujet

Contrairement au COD, cette fonction donne une indication sur le sujet, par le biais d'un verbe attributif. Vous avez certainement en tête les verbes d'état appris lors des cours de français : être, sembler, demeurer, paraître, passer pour, etc. Impossible de les oublier, n'est-ce pas ?

Il est aisé de confondre ces deux notions, d'autant plus que la fonction attribut du sujet est remplie par des classes grammaticales similaires à celles du COD. Par exemple, c'est le cas du nom, du pronom, ou encore de l'infinitif.

[module-2]

Exemple : Ce livre est un pamphlet. Dans cette phrase, "un pamphlet" fournit une information sur le sujet. Vous remarquez qu'un COD ne vous renseigne pas sur le sujet. Exemple : Maxime écoute une chanson. Maxime n'est pas une chanson. Dans cet exemple, "écoute" introduit le COD.

[/module-2]

Revoir la différence entre COD, COI, COS et compléments circonstanciels

Contrairement aux COD et aux COI, les compléments circonstanciels sont mobiles dans la phrase. La plupart du temps, ils peuvent être supprimés sans que des fautes de syntaxe apparaissent. De plus, les compléments circonstanciels sont souvent introduits par une préposition. Voilà pourquoi vous pouvez facilement les confondre avec les COI.

[module-2]

Exemple : Vincent s'exprime avec véhémence. Bien que le groupe de mots "avec véhémence" soit placé directement après "s'exprime", il s'agit d'un complément circonstanciel de manière. D'ailleurs, il est possible de le supprimer ou de le déplacer, sans rendre la construction syntaxique incorrecte. Vincent s'exprime. Avec véhémence, Vincent s'exprime.

[/module-2]

3 conseils pour progresser en français grâce aux COD et COI

Vous pouvez améliorer vos écrits grâce à la notion de complément d'objet. Suivez ces trois conseils pour vous sentir plus à l'aise en français.

1. Révisez vos cours de français et faites des exercices

Ces notions deviendront plus intuitives si vous vous entraînez régulièrement. C'est comme la pratique sportive. Faites des exercices, avec un niveau de difficulté évolutif.

Offrez-vous un manuel de français pour apprendre et réviser les bases de la grammaire et de l'orthographe. Vérifiez qu'une leçon synthétique et un corrigé accompagnent les exercices. Pour chaque bonne réponse, attribuez-vous un point afin d'évaluer votre progression. Pensez également aux exercices de français en ligne où il suffit de cliquer sur la bonne réponse.

2. Utilisez tous les outils à votre disposition

Ne laissez jamais planer le doute. Servez-vous des outils dont vous disposez. Vérifiez les constructions verbales dans un dictionnaire. Rédigez à l'aide d'un correcteur orthographique capable de vous donner des précisions lorsqu'une erreur est mise en évidence.

Grâce à un correcteur d'orthographe, vous serez en mesure de comprendre vos erreurs : construction verbale fautive, oubli de l'accord du participe passé avec le COD, etc.

3. Instaurez une routine d'écriture

Quoi de plus efficace que de rédiger pour le plaisir ? Habituez-vous à écrire régulièrement pour que le repérage des COD, COI et COS devienne un réflexe. Pour progresser, définissez un rythme d'écriture, quotidien, ou hebdomadaire, par exemple.

Du repérage des compléments d'objet à l'accord des participes passés, vous connaissez l'essentiel pour vous sentir plus à l'aise à l'écrit. En évitant les confusions fréquentes et en adoptant les bons réflexes, vous deviendrez imbattable en matière de COD, COI et COS.

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.
Exemple

Autres articles

Préposition : propriétés, emplois et astuces
Qu'est-ce qu'un Paronyme ? + 5 exemples
Comment numéroter les pages sur un document Word ?
Comment activer le correcteur sur Word ?