PUBLIÉ LE 
24/1/2023

Préposition : propriétés, emplois et astuces

par 
Arnaud Robert-Gorsse
Plan de l’article

Rappelez-vous cette phrase apprise par cœur durant les cours de français : "Adam part pour Anvers avec deux cents sous." Ce moyen mnémotechnique permet de retenir une sélection de prépositions fréquentes.

[module-5]

Phonétiquement, vous entendez chaque préposition (liste non exhaustive) : à, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous.

[/module-5]

Les prépositions constituent une classe grammaticale bien délimitée, au même titre que les verbes, les adjectifs ou les pronoms. Redécouvrez leurs propriétés et leurs emplois dans la grammaire française. Nous vous livrons également des astuces pour ne plus employer une préposition à la place d'une autre, à l'oral comme à l'écrit.

Définition et propriétés de la préposition en français

[module-5]

La préposition est un élément grammatical invariable. Son orthographe reste toujours la même.

[/module-5]

Les prépositions et locutions prépositionnelles présentent des propriétés précises. Elles constituent de véritables outils grammaticaux, car elles introduisent des compléments. Sans elles, de nombreuses phrases seraient syntaxiquement incorrectes.

[module-2]

Exemple : Elle prépare un gâteau dans sa cuisine vs Elle prépare un gâteau sa cuisine.

[/module-2]

La préposition "dans" met en relief le rapport syntaxique entre deux éléments. D'ailleurs, le groupe nominal "sa cuisine" dépend de la préposition "dans". Vous constatez que la construction syntaxique est incorrecte dès lors que le terme "dans" est supprimé de la phrase.

[module-5]

Voici une sélection des principales prépositions classées par ordre alphabétique : à, après, avant, avec, chez, dans, de, depuis, derrière, dès, dessus, devant, en, entre, envers, hors, jusque, malgré, outre, par, parmi, pour, sans, sauf, selon, sous, sur, vers.

[/module-5]

D'un point de vue sémantique, leur emploi renvoie à des sens opposés :

  • l'éloignement et le rapprochement ;
  • l'antériorité et la postériorité ;
  • l'addition et la soustraction ;
  • la cause et le but.

[cta-main]

Groupe prépositionnel et régime de la préposition

Avec le complément qu'elle introduit, la préposition forme un groupe ou syntagme prépositionnel comportant ses propres propriétés. La préposition est ainsi considérée comme le noyau du groupe prépositionnel. En grammaire, ce type de complément est nommé le régime de la préposition. Il est toujours placé à droite de cette dernière.

[module-2]

Exemples :

Il déprime depuis leur dernière dispute.

Nous irons nous promener malgré la pluie.

Le chat dort sous la table.

Il se sent coupable vis-à-vis de son frère.

[/module-2]

Chaque syntagme prépositionnel en gras est constitué d'une préposition ou locution prépositionnelle, suivie d'un complément.

[module-5]

Notez que le syntagme prépositionnel a toujours un statut de nom. Il peut donc comporter un groupe nominal ou pronominal. Différentes classes grammaticales y sont alors représentées : noms, déterminants, adjectifs et pronoms. Les verbes à l'infinitif peuvent également présenter cette valeur nominale : "Ces langues vivantes sont jolies à entendre."

[/module-5]

Différence entre les prépositions et les adverbes

Certes, les adverbes constituent également une classe grammaticale invariable. Cependant, leurs propriétés et leurs emplois diffèrent. Les adverbes n'entraînent pas le même rapport de dépendance syntaxique que les prépositions. Ces derniers ne sont pas à la source d'un syntagme prépositionnel.

[module-2]

Exemple : Toute la maison dort tranquillement cette nuit.

[/module-2]

L'adverbe "tranquillement" peut être supprimé sans que la phrase devienne incorrecte sur le plan syntaxique.

Ne confondez pas les adverbes et les prépositions lorsqu'ils sont homonymes. Prenez le temps d'effectuer l'analyse de la phrase. Rappelez-vous que l'adverbe n'entraîne aucune dépendance syntaxique avec un autre élément grammatical.

[module-2]

Exemples : Il est parti au Chili il y a dix ans, je ne lui ai pas téléphoné depuis. Il s'est assis dessus.

[/module-2]

Dans ces deux phrases, "depuis" et "dessus" sont des adverbes et non des prépositions. Notez l'absence de compléments après chaque adverbe.

préposition

Origine des prépositions dans la langue française

Les prépositions présentent des origines variées. Certaines proviennent du latin, d'autres sont issues d'une catégorie grammaticale différente. Enfin, un troisième groupe de prépositions est formé par composition. Les locutions prépositionnelles se rattachent à cette catégorie.

Les prépositions issues du latin

Un premier groupe de prépositions découle directement du latin. Cette sélection correspond en fait aux prépositions les plus utilisées en français. Par exemple, "à" est issu des prépositions latines ad et ab. "Par" provient du latin per, "pour" du latin pro, et "sur" du latin super.

Les prépositions issues d'une autre catégorie grammaticale

Certaines prépositions sont formées par dérivation impropre. Cela signifie qu'elles sont issues de mots appartenant à l'origine à une autre classe grammaticale.

  • Les prépositions "devant", "derrière" et "depuis" proviennent d'adverbes.
  • Les termes "plein" et "sauf" tirent leur origine d'adjectifs.
  • D'autres prépositions sont issues de la classe des participes présents ou passés. C'est le cas de "hormis", "passé" et "excepté".

Les prépositions formées par composition

Quelques prépositions résultent d'une composition sémantique. L'analyse des autres langues vivantes rend compte de ce phénomène. Cela signifie que deux prépositions ont été soudées dès le latin pour ne plus former plus qu'un seul mot en français. Par exemple, "parmi" est issu de la jonction de per et mediu. Quant à "dans", il provient des prépositions latines de et intus.

Enfin, les locutions prépositionnelles se sont formées plus récemment dans notre langue. Elles possèdent les mêmes propriétés et fonctions que les autres prépositions.

Ces locutions prépositionnelles sont très fréquentes en français : à côté de, au lieu de, grâce à, à cause de, quant à, étant donné, vis-à-vis de.

Fonction du groupe prépositionnel

Les compléments placés à la suite d'une préposition peuvent jouer divers rôles. Tout dépend des phrases et de leur construction syntaxique. La fonction occupée dépend de la nature du mot complété, nom ou verbe.

Complément d'objet indirect

Lorsque les compléments introduits par une préposition dépendent de verbes transitifs indirects, ils occupent la fonction complément d'objet indirect.

Exemple : Le professeur parle à ses élèves.

Complément du nom

Les groupes prépositionnels peuvent compléter des noms. Ils jouent alors le rôle de complément du nom.

Exemple : Les cousins de Pierre nous ont invités.

Complément de l'adjectif

Les adjectifs peuvent également être complétés par un groupe prépositionnel.

Exemple : Elle est certaine de te retrouver.

Complément d'agent

Dans une phrase à la voix passive, le complément d'agent désigne l'agent de l'action, c'est-à-dire la personne ou la chose qui réalise l'action exprimée par le verbe.

Exemple : La souris est poursuivie par le chat.

Complément circonstanciel

Un complément circonstanciel renvoie aux circonstances exprimées par l'action. Un groupe prépositionnel peut donc occuper la fonction de complément circonstanciel de moyen, de lieu, ou encore de but. L'analyse de la phrase permet de déterminer le type de complément circonstanciel dont il est question.

Exemples : Je l'ai réparé avec mes outils. Il l'a trouvée dans sa maison. Nous nous engageons pour changer le monde.

Le premier complément indique le moyen, le second le lieu, et le dernier le but.

préposition

5 erreurs à éviter : Mieux écrire grâce aux prépositions

Vous perdez parfois votre latin au moment de choisir une préposition ? En français plus que dans d'autres langues, il est aisé de confondre leurs divers emplois. Plutôt que d'ouvrir votre Grevisse dès que vous avez un doute, vous pouvez utiliser un correcteur en ligne.

Ce précieux allié est capable d'effectuer une analyse fine de chaque syntagme prépositionnel. S'il met en avant une confusion possible, des solutions assorties d'explications vous sont proposées. Vous pouvez alors rectifier les emplois incorrects d'une préposition ou d'une locution prépositionnelle.

1 - C'est "la faute à" ou "la faute de" ?

Si Gavroche s'exclame "c'est la faute à Voltaire !" dans Les Misérables, préférez la formule "c'est la faute de". En effet, cette dernière présente un registre de langue plus soutenu que la première.

2 - Aller "au docteur" ou "chez le docteur" ?

Ici, il convient de dire "aller chez le docteur". La préposition "chez" permet en effet d'introduire un complément se référant à une personne. Certes, il est possible d'employer la préposition "à". Cependant, cela est uniquement valable lorsque le groupe nominal comporte un nom de lieu. Vous pouvez donc écrire "aller au cabinet médical".

3 - La sœur "à Pierre" ou "de Pierre" ?

L'emploi de cette formule demeure aussi une source de doute en France. Dans ce cas de figure, la préposition "de" doit toujours être placée entre les deux noms. Il convient donc de dire "la sœur de Pierre" pour marquer le lien de parenté. Cela est également valable pour indiquer l'appartenance : "le sac de Myriam".

L'emploi de la préposition "à" est autorisé lorsqu'elle suit un verbe marquant l'appartenance.

Exemple : Le sac appartient à Myriam.

4 - Merci "de" ou "pour" ?

La construction de cette formule de politesse dépend du terme qui suit le mot "merci". Quand ce dernier est suivi d'un nom, vous pouvez utiliser la préposition "de" ou "pour". Néanmoins, lorsqu'il est suivi d'un verbe à l'infinitif, seule la préposition "de" est de mise.

Exemples : Merci de votre compréhension. Merci pour votre compréhension. Merci de comprendre mon étonnement.

5 - "Sur Paris" ou "à Paris" ?

En France, il est fréquent d'entendre "Je suis sur Paris" (ou autre nom de ville). D'un point de vue sémantique, cet emploi est incorrect. Les prépositions "sur" et "à" ne peuvent pas être interchangées quand vous introduisez un complément de lieu. La formule appropriée est donc "Je suis à Paris".

Vous avez désormais toutes les clés en main pour utiliser les prépositions à bon escient. Cette catégorie grammaticale présente des propriétés à connaître. Pour progresser, n'hésitez pas à écrire régulièrement et à faire des exercices. Révisez également les autres catégories grammaticales : verbes, pronoms, conjonctions (les célèbres cod et coi), etc.

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.
Exemple

Autres articles

Qu'est-ce qu'un Paronyme ? + 5 exemples
Comment numéroter les pages sur un document Word ?
Comment activer le correcteur sur Word ?
3 étapes pour intégrer un sommaire dans un document Word