PUBLIÉ LE 
1/12/2022

Homonyme : définition, exemples et astuces

par 
Arnaud Robert-Gorsse
Plan de l’article

Les homonymes représentent un formidable terrain de jeu pour s'amuser avec la langue française.

[module-5]

En linguistique, la notion d'homonyme renvoie à un mot ayant la même orthographe ou la même prononciation qu'un autre, sans avoir la même signification.

[/module-5]

L'homonymie concerne des mots de natures variées : verbe, nom, pronom, ou encore adjectif. Voici nos conseils pour distinguer les homonymes et vous sentir plus à l'aise à l'écrit.

Homonyme : quelle définition pour cette notion linguistique ?

En français, deux mots sont considérés comme des homonymes dès lors que leur prononciation ou leur orthographe est identique, malgré un sens différent. Ces homonymes peuvent d'ailleurs posséder une étymologie et une histoire communes.

Pour rappel, un homonyme est différent d'un paronyme. Ces derniers ont un proniciation très proche mais différente à une ou deux syllabe pres.

Homonyme, homophone et homographe

[module-5]

La notion linguistique d'homonymie désigne les homophones et les homographes.

En France, les homophones sont des mots possédant la même prononciation, bien qu'ils ne s'écrivent pas de la même façon.

Les homographes présentent la même orthographe. Parfois, ils se prononcent également de la même façon.

[/module-5]

Trois exemples concrets pour comprendre les cas d'homonymie

[module-2]

Il était une fois, dans la ville de Foix, une marchande qui vendait du foie et qui répétait "Ma foi".

[/module-2]

Les mots "fois", "Foix", "foie" et "foi" sont des homonymes homophones. Ils se prononcent de la même façon, mais présentent une graphie et un sens différents.

[module-2]

Les poules du couvent couvent leurs œufs.

[/module-2]

Ces termes sont des homonymes homographes. Ils présentent une orthographe identique. Néanmoins, ils possèdent bien un sens différent. De plus, leur prononciation diffère. Le premier est un nom, ici au singulier, le second un verbe dont la conjugaison est au présent de l'indicatif.

[module-2]

Mon cousin chasse un cousin avec son livre.

[/module-2]

Voici un cas intéressant. Les deux mots sont des homonymes à la fois homographes et homophones. Chaque homonyme présente en effet la même orthographe et la même prononciation. L'un désigne une personne, l'autre un insecte.

3 conseils pour écrire les homophones grammaticaux et lexicaux sans se tromper

En français, un homographe ne pose jamais de problème lorsqu'il faut l'écrire. L'orthographe est exactement la même, qu'il s'agisse d'un adjectif, d'un verbe, ou d'un nom.

La situation se complique quand il faut orthographier les homophones grammaticaux et lexicaux. C'est pour cela qu'ils permettent de fabuleux jeux de mots. D'ailleurs, les traductions de l'anglais vers le français s'avèrent parfois cocasses en matière d'homonymie. Des notions de grammaire et de conjugaison restent nécessaires pour éviter les erreurs.

[cta-main]

1. Aidez-vous du sens de la phrase et vérifiez l'orthographe dans un dictionnaire

Pour écrire un homonyme homophone, le premier réflexe est de réfléchir au sens de la phrase. Vous déterminerez ainsi la nature du mot : pronom, verbe, adjectif, etc. Placez un article devant un nom au singulier ou au pluriel, ou un pronom personnel devant un verbe, pour confirmer votre intuition.

Si le doute persiste, vérifiez l'orthographe de l'homonyme dans un dictionnaire. Lisez la définition du terme pour être certain. Pensez au correcteur orthographique en ligne, un moyen sûr de ne pas sortir vos cours de français dès que vous rédigez un mail ou la page d'un dossier.

[module-2]

Il se sert un verre d'eau. Le ver de terre se tortille. Je me dirige vers cette personne. Son livre est vert.

[/module-2]

Le sens de chaque phrase vous donne des indices. Le nom "verre" renvoie au contenant, le nom "ver" à l'animal. Il est possible de modifier le nombre de ces noms, en les transposant au pluriel.

La préposition "vers" indique une direction. Enfin, il est possible de faire varier l'adjectif de couleur "vert". Vous pouvez modifier son nombre (du singulier vers le pluriel), ou son genre (du masculin vers le féminin).

Si le doute persiste ou si vous souhaitez assurer vos arrières, installez la solution de correction d'orthographe MerciApp. Grâce à l'intelligence artificielle et au contexte, notre correcteur sait faire la différence et vous proposera une correction adaptée.

2. Replongez dans vos cours de français et faites des exercices

Reprenez confiance en vous en plongeant dans vos cours de français. Certains ouvrages sont destinés aux adultes qui souhaitent renouer avec l'écrit. Offrez-vous un livre dédié à la conjugaison et à la grammaire. Pensez aux cours particuliers de français. Et surtout, faites des exercices pour vous entraîner.

N'hésitez pas à faire des dictées et à replonger dans la conjugaison des verbes. En effet, certains noms sont des homonymes de verbes conjugués au présent de l'indicatif. Il existe des exercices de conjugaison en ligne, certains sous la forme de jeux.

[module-2]

Je mets la tenue de ce club. Le mois de mai est agréable.

[/module-2]

Le nom "mai" est l'homonyme de "mets". Ils se prononcent de la même façon. "Mets" correspond au verbe "mettre", conjugué au présent de l'indicatif. Notez qu'il existe aussi le nom masculin "mets" en français. Il est possible de modifier la conjugaison du verbe en changeant de temps.

[module-2]

Il perd du temps. Le prénom de son père est Paul.

[/module-2]

Le nom "père" est l'homonyme de "perd", le verbe "perdre" conjugué au présent de l'indicatif. Là encore, vous pouvez modifier la conjugaison du verbe afin de vous assurer que vous ne vous trompez pas.

3. Orthographiez les homophones lexicaux et grammaticaux grâce aux mots de même famille

Enfin, pensez aux mots de même famille. Ils vous aiguilleront en cas de doute. Leur étymologie et leur histoire sont semblables. Ainsi, ils possèdent des traits orthographiques communs à l'homophone qui vous fait douter.

[module-2]

Il a perdu beaucoup de sang sans se plaindre, il s'en souvient.

[/module-2]

Pour distinguer ces homophones grammaticaux, vous pouvez faire le lien avec l'adjectif "sanguin", ou avec l'adjectif "sanguinaire". Ces derniers sont de la même famille que le nom masculin "sang".

De plus, vous pouvez modifier "s'en" et le remplacer par "m'en". Il est possible de dire : "Je m'en souviens." Notez que le mot "sans" est une préposition, qui se place toujours devant un nom ou verbe. Elle n'a donc aucun rapport avec son homophone "sang".

Vous êtes maintenant à la page. Les homonymes n'ont plus de secrets pour vous. Désormais, c'est à vous de jouer et de compléter les phrases suivantes, en choisissant le bon homonyme. Il a fait un (accro/accroc) à sa chemise. Elle aime les longues (balades/ballades). Ma (foi/foie), demande-lui son prénom.

Et maintenant ? Découvrez notre article sur les fautes de syntaxes à éviter en français !

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.
Exemple

Autres articles

Préposition : propriétés, emplois et astuces
Qu'est-ce qu'un Paronyme ? + 5 exemples
Comment numéroter les pages sur un document Word ?
Comment activer le correcteur sur Word ?