Essayer maintenant ↗

Copywriting : le guide complet pour tout comprendre et se lancer (+ 20 techniques)

  • Marketing
  • Rédaction
63 minutes
Copywriting : le guide complet pour tout comprendre et se lancer (+ 20 techniques)

Le copywriting consiste à persuader avec les mots.

On vous a peut-être dit que c’était très difficile et que cela nécessitait une longue pratique. Le copywriting est souvent présenté comme une sorte de superpouvoir, une compétence exceptionnelle détenue par quelques initiés et qui se monnaient à prix d’or.

Et c’est vrai que c’est un savoir-faire précieux pour un entrepreneur, un directeur marketing, un freelance ou un indépendant. Il permet d’augmenter la croissance de son entreprise en utilisant des mots !

Le copywriting est un domaine technique, soit ; mais vous pouvez l’apprendre. En réalité, les bases sont assez faciles à assimiler.

Dans cet article, nous vous mettons le pied à l’étrier. Nous partageons également les meilleurs exercices de copywriting pour vous familiariser avec ces méthodes d’écriture. C’est en forgeant qu’on devient forgeron. C’est en écrivant de la copy, des écrits persuasifs, que l’on devient copywriter (aussi appelé concepteur-rédacteur).

sommaire

Qu’est-ce que le copywriting ?

Tout d’abord, précisons que nous n’allons pas parler de brevets qui garantissent la propriété intellectuelle d’un produit ou d’une œuvre. Nous ne parlons pas de copyrights, les droits d’auteur.

Le copywriting désigne la capacité à utiliser des mots écrits pour persuader quelqu’un d’agir. Il signifie littéralement : écrire des textes.

Il est présent depuis des années dans les publicités, les brochures commerciales, les journaux, etc.

À l’origine, les copywriters américains des années 60 envoyaient des lettres de commercialisation proposant des marchandises ou des programmes à des listes de personnes. Un pourcentage de ces personnes renvoyait un bon de commande avec un chèque. 

Certains d’entre eux, comme Gary Halbert, sont entrés dans la légende. 

Une légende du copywriting - Gary Halbert

Il a généré plusieurs millions de dollars avec une lettre de 500 mots qui proposaient d’acheter des armoiries.

Exemple de copwriting - la lettre des armoiries

L’objectif de ce professionnel est d’amener une personne qu’il n’a jamais rencontrée à réaliser un acte, comme acheter une marchandise ou remplir un formulaire, en se servant uniquement de mots !

Le concepteur-rédacteur Dan Lok donne cette définition : copywriting is closing in print. Le copywriting consiste à conclure (une vente) avec un texte imprimé.

Cette compétence a connu un nouvel essor avec le marketing digital. Elle permet de lancer, démarrer ou développer n’importe quelle entreprise sur le web.

En effet, aujourd’hui, tout le monde peut lancer une activité en ligne en créant un site internet et en proposant des marchandises ou des services grâce à des publicités sur Facebook et Instagram avec un budget de 20€. Le copywriting est devenu une façon de créer des contenus remarquables et d’une efficacité commerciale hallucinante. Il veut mieux éviter de laisser votre auditoire indifférent et faire en sorte qu’elle arrête de scroller.

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Où utilise-t-on le copywriting ?

Le copywriting intervient à chaque fois que vous avez une problématique de conversion

Concrètement, les méthodes de copywriting interviennent dans :

  • Une page de vente,
  • Une page d’arrivée (landing page),
  • Une séquence d’emails,
  • Une publicité Instagram, une publicité Youtube, etc.,
  • Une vidéo,
  • Un post sur les réseaux sociaux,
  • Un formulaire de capture.

Il sert à mettre en valeur son expertise ou sa marchandise. Bref, il consiste à présenter habilement son offre.

Le copywriting sert surtout à créer une base de confiance durable avant de vouloir vendre quoi que ce soit.

En effet, le nerf de la guerre dans le web marketing, c’est d‘obtenir les coordonnées des visiteurs de son site internet et notamment leur adresse email. A ce moment, ils deviennent des prospects.

-> Découvrez le QQOQCP, une méthode très efficace pour booster votre copywriting !

Quel est l’objectif du copywriting ?

Vous l’aurez compris, le copywriting arbore un aspect marketing essentiel impliquant la rédaction de contenu convaincant, persuasif. Il accompagne ainsi les personnes à travers l’entonnoir de conversion en facilitant le passage à l’acte grâce à un contenu à forte valeur ajoutée. Et ce, tant dans le fond que dans la forme.

Pour ce faire, le concepteur-rédacteur utilise les mots appropriés pour captiver l’attention de votre public et l’inciter à passer à l’acte.

Il est utilisé sous divers formats de médias en ligne tels que les vidéos, les podcasts et les réseaux sociaux.

Peu importe le format utilisé, son but reste le même : choisir avec soin les mots les mieux adaptés pour promouvoir votre marque et inciter à acheter.

-> Découvrez ces 6 exemples de landing pages efficaces !

Rédaction web et copywriting : est-ce la même chose ?

Clairement, non. La rédaction web relève purement de la création de contenu. Le rédacteur web peut avoir une visée SEO, c’est-à-dire de référencement naturel, notamment dans la mise en place d’un article de blog. 

Il peut avoir une visée de partage d’une expertise comme dans une newsletter ou la création d’un livre blanc ou d’un ebook.

–> Ne commettez plus ces erreurs en rédaction web.

En revanche, on ne demande pas à un concepteur-rédacteur d’avoir des bases en SEO. Le copywriting consiste à utiliser les bons mots pour vendre. Il intervient lorsque l’on souhaite susciter de l’engagement. Son but est d’amener à passer à l’acte, à travers un Call to action (appel à l’action) comme :

  • réserver maintenant
  • nous contacter
  • télécharger l’application
  • acheter
  • s’inscrire
  • téléchargez gratuitement
  • abonnez-vous
  • en savoir plus
  • etc.

Le copywriting vise à intéresser, rassurer et répondre aux objections.

Cependant, vous pouvez tout à fait, à l’intérieur d’un article de blog, recourir à des procédés de copywriting, avec une bannière qui propose un essai gratuit. Par exemple comme ça :

Nous pouvons dire que la rédaction web et le copywriting sont tous deux des pièces maîtresses du content marketing.

copywriting

Les 5 fondamentaux du copywriting

Afin de créer du contenu persuasif, engageant et convaincant, 5 fondamentaux du copywriting sont à prendre en compte.

Maîtriser les 3 règles fondamentales de la vente

Le but du copywriting est d’accompagner le lecteur dans le tunnel de vente afin de faciliter cette dernière. De ce fait, il suit 3 règles fondamentales de la vente que sont :

-> Les gens n’aiment pas avoir l’impression d’acheter sous influence.

Exemple :

Imaginez que vous entrez dans un magasin pour acheter une nouvelle paire de chaussures. Le vendeur se précipite vers vous, vous complimente sur votre choix vestimentaire et commence à vanter les mérites des chaussures les plus chères du magasin. Vous vous sentez submergé par l’influence du vendeur et cette approche insistante vous fait hésiter sur votre décision d’achat. Vous préférez peut-être quitter le magasin et chercher ailleurs, où vous pouvez prendre votre temps pour faire votre choix.

-> La décision d’achat est majoritairement guidée par des raisons émotionnelles et non rationnelles.

Exemple :

Imaginez que vous voyez une publicité pour une voiture de luxe. La publicité présente des images de routes panoramiques, des conducteurs heureux et libres, et une musique captivante. Vous vous sentez attiré par l’image de la liberté et du plaisir associée à cette voiture, même si vous n’avez pas besoin d’une nouvelle voiture à ce moment-là. La publicité a réussi à toucher vos émotions, vous poussant à considérer l’achat de cette voiture pour satisfaire un désir émotionnel de liberté et de statut.

-> Après avoir acheté, les consommateurs doivent pouvoir justifier leur achat de manière logique.

Exemple :

Imaginez que vous venez d’acheter un nouvel ordinateur portable. Vous avez été séduit par ses performances élevées, son design élégant et ses fonctionnalités avancées.

Cependant, une fois chez vous, vous vous demandez si vous avez vraiment besoin de toutes ces fonctionnalités pour votre utilisation quotidienne.

Vous commencez à justifier votre achat en vous disant que vous en aurez besoin pour vos projets futurs, pour le travail ou pour rester à jour avec la technologie.

Cette justification logique vous aide à vous sentir rassuré sur votre décision d’achat et à être satisfait de votre nouvel ordinateur portable.

Comprendre les désirs profonds de votre public

Une copy qui performe est intimement liée à une analyse profonde de son public dépassant le cadre du problème que votre business résout. Le but étant de comprendre : ses rêves, ses peurs, ses douleurs et ses plaisirs. Et ce, tant dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée.

Pour une analyse approfondie du public visé, deux étapes essentielles sont nécessaires :

-> La réalisation du portrait type de votre client idéal. Celui-ci se compose de plusieurs critères tels que son lieu de vie, son âge, son sexe, son emploi, ses centres d’intérêt, son niveau de revenu, ses motivations pour acheter et ses sites web préférés.

-> La recherche d’utilisateurs pour alimenter votre compréhension de sa personnalité, de son langage et de son comportement. Cette recherche peut prendre différentes formes, comme des questionnaires, des interviews, la participation à des forums en ligne ou la récolte de commentaires de la clientèle ou de prospects.

Êtes-vous sûr(e) de toutes les connaître?

Téléchargez votre guide gratuit exclusif et révolutionnez votre écriture dès maintenant en évitant les 14 fautes qui minent votre crédibilité !

Book Mockup (1)
Book Mockup (1)

Pour mieux comprendre les émotions, attitudes et pensées du public visé, nous vous recommandons d’utiliser la technique de l’empathy map, créée par David Gray, l’auteur de « The Connected Company » et « Gamestorming ». Cette approche vous permettra de vous immerger dans l’esprit de votre auditoire et d’acquérir une vision plus profonde de ses besoins, motivations et préoccupations, ce qui vous aidera à créer des stratégies de communication plus ciblées et efficaces.

Cette technique s’articule autour de 4 angles d’analyse du public visé :

-> Ce qu’elle pense

Exemple :

Imaginons que vous êtes en train de développer une application de fitness. En analysant ce que le public que vous visez pense, vous pourriez constater que certains utilisateurs pensent qu’il est difficile de rester motivés pour faire de l’exercice régulièrement. Ils pourraient également penser que la plupart des applications de fitness sont trop complexes à utiliser et qu’elles manquent d’un suivi personnalisé pour les aider à atteindre leurs buts.

-> Ce qu’elle voit

Exemple :

Dans le même contexte de l’application de fitness, en analysant ce que le public que vous visez voit, vous pourriez découvrir que certains utilisateurs sont exposés à des publicités de remise en forme sur les réseaux sociaux, des photos d’influenceurs sportifs sur Instagram, ou des recommandations d’amis qui utilisent déjà des applications similaires. Ils pourraient également voir des témoignages de personnes qui ont réussi à atteindre les résultats souhaités grâce à l’utilisation de certaines applications.

-> Ce qu’elle fait

Exemple :

En continuant avec l’exemple de l’application de fitness, en analysant ce que le public que vous visez fait, vous pourriez constater que certains utilisateurs fréquentent régulièrement la salle de sport, mais qu’ils cherchent un outil complémentaire pour suivre leurs progrès. Ils pourraient également chercher des vidéos d’entraînement en ligne ou participer à des défis de remise en forme pour rester motivés.

-> Ce qu’elle ressent.

Exemple :

Enfin, en analysant ce que le public que vous visez ressent, vous pourriez découvrir que certains utilisateurs éprouvent de la frustration à ne pas atteindre les résultats souhaités ou de la confusion quant à la meilleure façon de s’entraîner. D’autres pourraient ressentir le besoin d’être soutenus et encouragés dans leur parcours de remise en forme, ou chercher à retrouver la confiance en eux grâce à une amélioration de leur condition physique.

Clarifier vos idées et vos objectifs

Le copywriting est une compétence qui nécessite de la clarté et de la conviction dans l’expression d’une idée ou d’un message. Il ne peut pas remplacer le manque de contenu ou d’idées. Il est important de clarifier votre position et de ne pas avoir peur d’exprimer une opinion même si elle peut ne pas être partagée par tous. En faisant cela, vous pouvez captiver l’attention de ceux qui partagent votre point de vue et les inciter à en savoir plus.

Pour que votre écrit soit efficace, il est important de définir clairement votre objectif et ce que vous souhaitez que votre cible fasse. Utilisez ce but comme point de repère pour évaluer la pertinence de chaque phrase et mot que vous employez dans votre écrit.

copywriting

-> Découvrez notre méthode pour reformuler un texte de manière optimale.

Comprendre les biais cognitifs

Les biais cognitifs sont des mécanismes psychologiques qui interviennent lorsque nous traitons l’information ou prenons des décisions. Ils sont souvent incontrôlables et peuvent être irrationnels. Comprendre ces mécanismes nous permet d’utiliser des procédés de copywriting adaptés à différentes situations. En effet, nous sommes tous sujets à ces biais cognitifs qui influencent nos choix et nos comportements.

Bien qu’il en existe des centaines, voici 4 biais cognitifs essentiels en marketing :

-> La réciprocité : lorsque vous faites un cadeau à quelqu’un, cela crée un sentiment de gratitude envers vous. En conséquence, cette personne sera plus encline à répondre favorablement à vos demandes.

Exemple :

Si vous offrez un échantillon gratuit d’une marchandise à un client potentiel, il est plus susceptible d’envisager sérieusement d’acheter cette marchandise ou de vous accorder du temps pour en discuter davantage.

-> L’effet de notoriété : lorsque vous découvrez quelque chose de nouveau, votre première impression est souvent influencée par son apparence.

Exemple :

Lorsqu’une personne visite un site web pour la première fois, elle se fondera généralement sur le design et l’esthétique globale pour se faire une idée initiale de la crédibilité et de la qualité du site. Cette première impression peut fortement influencer son comportement ultérieur, notamment sa décision de rester sur le site, d’explorer davantage son contenu ou de l’abandonner rapidement.

-> L’effet Barnum : également connu sous le nom d’effet Forer, il se manifeste lorsque vous vous identifiez et êtes persuadé qu’un écrit ou une description vous est spécifiquement destiné et correspond à votre personnalité.

Exemple :

Un horoscope général est publié dans un journal ou en ligne, décrivant les traits de personnalité de chaque signe astrologique. Malgré le caractère vague et général des descriptions, les lecteurs peuvent avoir l’impression que l’horoscope a été rédigé spécialement pour eux et qu’il décrit parfaitement leur situation et leurs émotions du moment. Cela peut les amener à croire que l’astrologue a un don spécial pour les comprendre, alors qu’en réalité, les descriptions sont formulées de manière suffisamment générale pour s’appliquer à la plupart des gens. Cet effet illustre comment les individus peuvent s’identifier personnellement à des affirmations vagues et y attribuer une signification profonde qui peut ne pas être justifiée.

-> Le FOMO (Fear of Missing Out) : c’est un acronyme anglais qui se traduit en français par la « peur de rater quelque chose ». Il s’agit d’un sentiment d’anxiété ou d’inquiétude qui se manifeste lorsqu’une personne a la sensation de manquer une opportunité ou un événement intéressant, en particulier lorsque d’autres semblent profiter de cette occasion.

Exemple :

« Offre exclusive, valable uniquement aujourd’hui !”

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Mettre en avant les bénéfices et non les fonctionnalités

À juste titre, Calvin Klein disait dans les années 80 :

« La seule façon de faire de la publicité est de ne pas se concentrer sur le produit ».

En effet, votre auditoire ne se soucie guère des détails techniques de votre marchandise. Ce qui lui importe avant tout, ce sont les avantages et bénéfices qu’il peut lui offrir. Dans une démarche de persuasion, vous devriez donc mettre en avant ces points clés pour retenir son intérêt.

Astuce :

Pour ce faire, lorsque vous réalisez votre copy, concentrez-vous sur les réponses à la question suivante : comment ce que vous commercialisez améliore la vie du public que vous visez ?

Les avantages du copywriting

Vous l’aurez compris, le copywriting consiste à utiliser une structure, une méthode d’écriture, afin de tirer un maximum d’avantages de vos supports de communication. Voici ce que cela peut apporter à votre structure :

  • Optimisation des taux de conversion :

Il s’agit d’une technique de commercialisation qui peut être utilisée pour améliorer l’impact de vos campagnes publicitaires en ligne, vos pages de vente, vos newsletters et vos e-mails de prospection. En effet, cette technique vous permet d’optimiser votre taux de conversion et, ainsi, d’augmenter votre chiffre d’affaires. Et ce, sans avoir à augmenter vos budgets publicitaires.

  • Augmentation de l’engagement de votre public :

Puissant vecteur d’engagement, le il est un moyen efficace pour susciter l’intérêt et l’implication de votre public. Il est basé sur l’identification des émotions et des besoins profonds de votre auditoire, afin d’atteindre son cœur et de renforcer l’image de votre marque. De cette façon, vous pouvez établir une connexion solide entre votre marque et votre public. Si vous utilisez une stratégie de copywriting de qualité sur les réseaux sociaux, vous pouvez avoir un impact significatif sur l’engagement de vos abonnés.

  • Meilleure compréhension des besoins de vos personas :

Pour réussir une bonne copy, il faut examiner attentivement les désirs et les besoins de vos personas, conscients ou inconscients. Le but étant, ici, est de rester constamment à l’écoute de leur personnalité et de leurs exigences. Cette approche continue permet d’adapter en permanence votre stratégie commerciale et marketing selon leurs besoins spécifiques afin d’y répondre de manière optimale.

  • Convaincre et persuader sans discours promotionnel :

Les contenus qui sont poussés dans le cadre du webmarketing traditionnel ne sont plus aussi efficaces. C’est pourquoi le brand content et le content marketing ont gagné en importance. Ces procédés cherchent à attirer les consommateurs en leur proposant des contenus hautement intéressants et en créant une relation de confiance avec eux.

Remarque :

Le copywriting est une technique de communication qui consiste à persuader efficacement le public visé. Il s’agit ainsi de répondre à ses besoins spécifiques, sans faire une promotion agressive de votre marchandise. C’est une façon subtile de faire passer des messages convaincants pour mettre en avant votre solution.

  • Se démarquer de la concurrence :

En soi, le Copywriting remonte à une période presque aussi ancienne que le commerce. Toutefois, le contexte actuel a évolué vers une saturation continue en publicités et informations. De ce fait, chaque entreprise doit trouver un moyen de se distinguer. En cela, la conception-rédaction s’avère être un allié de taille pour y parvenir.

  • Augmentation de l’impact de vos articles :

De nombreuses entreprises rédigent des articles de blog sans but clairement défini (génération de lead, de vente, etc.). En recourant à ce procédé de réalisation d’écrit, vous pouvez considérablement améliorer la qualité de vos articles, tant au niveau de leur structure que de leur style, ainsi que leur impact sur votre processus de commercialisation.

  • Une satisfaction personnelle accrue :

Vous allez rédiger des titres percutants ou des objets d’emails accrocheurs. Vous avez le sentiment de mettre vraiment en valeur votre activité. Après tout, c’est frustrant de ne pas pouvoir faire passer son message.

Voici des exemples de structures pour travailler votre titre.

Technique de copywriting : modèles de titres

Le copywriting vous donne les moyens de présenter au mieux ce que fait votre entreprise.

Mais comment faire pour bénéficier de tous ces avantages ?

Cell (6)

20 techniques de base en copywriting

Voyons maintenant quelques techniques simples pour vous permettre d’améliorer immédiatement vos contenus.

N°1 : apprenez à entrer dans la tête de son public cible

Il s’agit de la technique la plus importante. Il existe de nombreuses structures parmi les procédés de copywriting. Cependant, 80% du travail d’un concepteur-rédacteu consiste à connaître le public que l’on vise

Une des règles du succès en marketing dit : Vends aux gens ce qu’ils veulent acheter. Vous devez donc avant tout déterminer quel est le public que vous visez. Qui est susceptible d’acheter ce que vous commercialisez ?

Cette cible doit être la plus spécifique et la plus précise possible. On parle parfois de niche.

Imaginons qu’un jeune homme en surpoids cherche un entraîneur sportif. Il pourrait être intéressé par quelqu’un qui se présente comme un “entraîneur pour personnes âgées de 25 à 35 ans qui souhaitent perdre quelques kilos”. 

Une fois que vous avez choisi un auditoire, faites en sorte d’identifier ses problèmes. Vous voulez connaître ce qui peut l’empêcher de dormir. Vous voulez connaître ses freins, ses peurs, ses aspirations et ses attentes. 

Ce recueil d’informations vous permettra ensuite dans vos contenus : décrire  LEURS problèmes. Cela crée une confiance énorme. 

Ramit Sethi, conseiller américain en finances personnelles et auteur du best-seller I Will Teach You To Be Rich donne ce conseil. Passez 15 minutes au téléphone avec une dizaine de clients potentiels et notez toutes leurs peurs, aspirations, motivations…

Copywriting : le guide complet pour tout comprendre et se lancer

Comme l’explique le professionnel Dan Lok : “Les gens achètent non pas parce qu’ils comprennent ce que vous vendez ; ils achètent parce qu’ils se sentent compris.” 

Exercice n°1 : comment entrer dans la tête du public que vous visez

Raisonnez comme un enquêteur. Entrez en contact avec des membres du public visé. Envoyez-leur des emails. Échangez avec eux par téléphone ou allez à leur rencontre dans des salons. 

Vous voulez savoir ceci à propos du public visé :

  • Quel âge il a ?
  • Est-ce un homme ou une femme ?
  • Que fait-il de ses journées ?
  • Combien il gagne ?
  • Qu’est-ce qu’il regarde à la télé ?
  • Qu’est-ce qu’il lit comme livres ?
  • Quel est son niveau d’éducation ?

Mais surtout, ce qui vous intéresse :

  • Quels sont ses soucis, ses problèmes ?
  • Ses douleurs, ses frustrations ?

Quand on parle de douleurs, ce n’est pas forcément une douleur physique. Cela peut être aussi quelque chose qui l’agace. La douleur, c’est tout ce qui n’est pas résoluCe qui l’empêche de dormir la nuit.

Qui il est ? Ce qu’il veut ? Où est-il en ligne ?

Le but, c’est aussi d’apprendre :

  • Comment ils parlent 
  • Comment ils formulent leurs besoins. 
  • Comment ils formulent leur douleur.

N°2 : constituez un fichier de bonnes publicités

La deuxième technique la plus importante, c’est de collecter des bonnes copys en guise d’inspiration dans un fichier pour pouvoir vous en inspirer plus tard. C’est une des meilleures façons d’apprendre.

C’est ce qu’on appelle dans le domaine le swipe file. Il s’agit de dossiers dans lesquels ils collectent les publicités ou textes réussis sur lesquels ils tombent.

Vous pouvez le faire en utilisant une application de prises de notes comme Evernote ou Notion, ou Google drive.

Dans cet article, un peu plus bas, vous trouverez quelques inspirations pour commencer à remplir votre propre dossier.

copywriting

N°3 : Faites en sorte que la communication semble personnelle

Avant de faire une transaction commerciale, vous devez établir une relation de confiance avec votre prospect. Vous devez instaurer une proximité.

Selon Gary Halbert, une des façons de créer une intimité et une immédiateté entre l’écrivain et le lecteur consiste à décrire où l’on est et ce que l’on fait. Ces informations spécifiques et personnelles établissent un lien entre l’auteur de l’écrit et celui qui le lit.

Gary Halbert invite aussi à indiquer la date précise. Cela donne aussi plus de poids à une communication qu’un message qui n’est pas daté. 

Ces éléments aident votre public à se représenter l’auteur comme une vraie personne. Cela permet d’incarner votre message.

N°4 : prendre son lecteur par la main

En bas de la page de vente ou de l’email, donnez lui la marche à suivre. Dites-lui précisément ce qu’il doit faire. Cela le décharge du fardeau de devoir deviner ce que l’on attend de lui.

Vous verrez souvent les Youtubeurs aguerris comme Neil Patel vous dire, en début de vidéo de vous abonner à leur chaîne et de cliquer sur la cloche pour recevoir les notifications. C’est le fameux appel à l’action.

Neil Patel intègre même une impression d’écran où l’on voit la main cliquer sur le bouton “s’abonner” pour montrer au spectateur ce qu’il doit faire. 

Facilitez-lui au maximum la tâche en lui disant ce qu’il a à faire.

Et n’indiquez qu’un seul acte possible.

N°5 : susciter des images dans la tête de son lecteur

La visualisation est un ressort puissant dans une copy. C’est une façon d’induire des émotions simplement. 

Pensez à utiliser des mots visuels quand vous rédigez une page de vente, par exemple. Si vous voulez l’inviter à investir dans l’immobilier à Saint Martin, faites en sorte que celui-ci “visualise avec plaisir” la plage dans sa tête. Faire en sorte qu’il sente le sable sous ses pieds, la saveur piquante de l’air marin, etc.

Les bons professionnels arrivent à avoir un tel niveau de détails et d’immersion quand ils racontent une histoire que celui qui la lit a l’impression de vivre la scène dans son esprit.

N°6 : faciliter au maximum la lecture

Là encore, il s’agit d’une technique simple, mais très importante.

Quand quelqu’un regarde un écrit la première fois, celui-ci devrait inviter à la lecture. Il devrait être facile à lire et attractif.

Ça veut dire : 

  • des marges importantes, 
  • des espaces blancs, 
  • sauter des lignes entre les paragraphes, 
  • des mots courts, 
  • des phrases courtes,
  • des paragraphes courts
  • et une mise en page attractive.

N’utilisez pas de jargon technique. Ne faites pas de grandes phrases comme vos professeurs vous le demandaient à l’école. Écrivez avec des mots simples, presque comme vous parlez.

N°7 : soyez crédible

Il existe plusieurs façons de faire. Une des façons d’augmenter la crédibilité, c’est de donner des détails précis, comme des chiffres.

Au lieu de dire : “la plupart des propriétaires de voiture”, écrivez “77,6 % de tous les propriétaires de voiture.”

Astuce marketing : les chiffres avec une décimale comme 77,6% sont plus crédibles que les chiffres ronds comme 80%.

Vous pouvez ajouter de la précision aussi de cette façon : “économisez 2 heures par jour avec ces 7 astuces de productivité sans effort supplémentaire” au lieu de “gagner plus de temps de la manière la plus simple”.

Si vous citez des chiffres, indiquez de quelle étude ils sont tirés. 

Bien entendu, une orthographe parfaite est de rigueur ! Pour assurer vos arrières, équipez-vous du correcteur orthographique MerciApp et concentrez-vous sur les procédés à mettre en place dans vos copys !

Des écrits sans fautes pour une crédibilité inébranlable

Avec MerciApp, les copywriters bénéficient de fonctionnalités avancées qui simplifient l’écriture. Notamment grâce à l’autocorrection intelligente en temps réel. Cette solution va bien au-delà des simples corrections orthographiques et grammaticales, pour une rédaction rapide et sans contraintes.

N°8 : utiliser la douleur au lieu du plaisir

Une règle de copywriting dit que la douleur fonctionne mieux que la douceur.

Il existe deux grandes motivations chez l’être humain : obtenir du plaisir et éviter la douleur.

Or, les gens n’achètent pas pour entrer dans quelque chose, ils achètent plus souvent pour SORTIR DE quelque chose. C’est pour cette raison que l’identification des problèmes de votre cible est cruciale. 

Comprenez de quoi les gens se plaignent et utilisez-le dans votre copy pour mettre en avant votre offre. Insistez sur les problèmes.

Voici un bon exemple basé qui appuie sur le problème (le point de douleur).

Exemple de copywriting

Vous retrouverez ce principe un peu plus bas, quand nous aborderons les structures en copywriting.

N°9 : parlez des conséquences s’ils ne passent pas à l’acte

Si les gens n’achètent pas, ce n’est pas toujours parce qu’ils n’ont pas confiance en vous. Beaucoup de personnes ne vont pas passer à l’acte parce qu’ils n’ont pas confiance en eux !

Ils ne croient pas qu’ils vont comprendre. Ils ne croient pas que ça va marcher avec eux. Ils ne croient pas qu’ils peuvent le faire.

Dans ce cas, il faut leur expliquer le coût de l’inaction. Il faut leur dire ce qui se passe s’ils n’achètent pas. Parler du coût en termes de douleur, de frustration, d’argent et de maux de tête s’ils n’achètent pas.

Voici un exemple : “Si vous continuez à fumer, dans 6 mois, vous aurez dépensé 2000€.”

N° 10 : parlez des bénéfices client au lieu des caractéristiques

Votre prospect n’est pas intéressé par les caractéristiques de la marchandise. Ce qui l’intéresse, ce sont les bienfaits. Vous devez donc convertir chaque caractéristique en avantage concret.

Copywriting : le guide complet pour tout comprendre et se lancer

Voici comment procéder. Vous choisissez une fonctionnalité. Puis vous vous posez les questions suivantes. Prenons par exemple la fonctionnalité d’un disque externe : une capacité de mémoire d’un terabyte.

  • Pourquoi cette fonctionnalité est remarquable ? Cela offre une plus grande capacité de stockage.
  • Quel problème résout-elle ? Le fait de perdre des fichiers informatiques.
  • Quel est le point de douleur principale ? Les souvenirs perdus.
  • À quel moment cela a le plus d’importance ? Les souvenirs de vacances ou lorsque bébé fait ses premiers pas.
  • Pourquoi votre client potentiel a-t-il besoin de ça ?  Pour une plus grande tranquillité d’esprit.

Vous pouvez alors énoncer le bénéfice : “Vous n’oublierez jamais le jour où il a marché pour la première fois.”

Voici un autre exemple. Au lieu de dire : “la superficie de 2,4m2 de ce coffre est la plus grande du marché”, vous pouvez dire : “la taille du coffre permettra de ranger toutes les affaires de la famille.”

N°11 : Supprimez le superflu

Le but principal de votre écriture est que chaque mot et chaque phrase contribuent au but assigné à votre contenu. Allez droit au but en vous exprimant avec clarté. Voici 5 conseils :

-> Privilégiez l’utilisation de la voix active, car le cerveau fonctionne de cette manière.

Exemple :

« Le livre a été écrit par l’auteur renommé. » devient « L’auteur renommé a écrit le livre. ».

-> Supprimez les mots sans valeur ajoutée pour améliorer la clarté, la concision et l’impact de votre message.

Exemple :

“C’est définitivement une excellente opportunité à saisir » devient « C’est une excellente opportunité à saisir ».

-> Préférez l’utilisation des mots appropriés plutôt que leur définition.

Exemple :

« Elle a utilisé un appareil électronique qui permet de stocker et de lire des livres numériques. » devient « Elle a utilisé une liseuse. »

-> Transformez les noms en verbes pour rendre les phrases plus dynamiques et actionnables.

Exemple :

« La réalisation d’un objectif est essentielle pour réussir. » devient « Il est essentiel de réaliser un objectif pour réussir. »

-> Préférez l’utilisation de chiffres et de symboles plutôt que de mots pour rendre l’information plus concise et visuellement percutante.

copywriting

N°12 : Structurez votre contenu

Peu importe la longueur de votre écrit, il est essentiel de lui donner une structure cohérente avec un début et une fin claire. Chaque format, qu’il s’agisse d’un article, d’un essai, d’un blog, d’un tweet ou d’un autre type d’écrit, suit cette règle fondamentale.

-> L‘introduction d’un écrit permet d’établir le contexte, de capter l’attention et de présenter le sujet ou l’idée principale. Elle lui offre, ainsi une idée de ce qu’il peut attendre de la suite de l’écrit. Lorsqu’elle est bien faîte, l’introduction agit également comme une invitation à continuer la lecture. Découvrez nos conseils pour rédiger une introduction qui capte l’attention de vos lecteurs.

-> Le développement de l’écrit fournit les informations, les arguments, les exemples ou les détails nécessaires pour étayer votre propos. Il permet de développer les idées de manière logique et structurées. Le but est de relier les différentes informations de manière fluide pour guider la personne dans sa compréhension.

-> Enfin, la conclusion de l’écrit résume les points clés abordés et offre une synthèse des informations présentées. Elle peut également inclure une réflexion, une recommandation ou une incitation au passage à l’acte. La conclusion permet de donner une impression d’achèvement et de clôture à l’écrit.

Attention :

Lorsque vous partagez l’un de vos articles sur les réseaux sociaux, veillez à ne pas utiliser de phrase extraite de celui-ci. En effet, une phrase isolée peut sembler déconnectée et incomplète pour les personnes qui n’ont pas le contexte global de l’écrit plus long. Il est préférable d’adapter le contenu en fonction du format spécifique, tout en conservant la cohérence et la continuité du message.

En respectant cette approche de structuration de votre écrit, vous pouvez offrir une meilleure expérience de lecture, guider le lecteur de manière claire et efficace, et rendre votre message plus impactant.

N°13 : Segmentez votre base de données

Pour tirer le maximum de d’avantages de votre copy, il est crucial de segmenter votre base de contacts en fonction de leur degré de connaissance et de proximité avec votre marque. En segmentant vos prospects, vous pouvez adapter vos messages pour répondre à leurs besoins spécifiques, ce qui entraîne une communication plus pertinente et efficace.

Cela peut se faire en fonction de différents critères tels que :

  • le niveau d’engagement ;
  • l’intérêt manifesté ;
  • les actions précédentes ;
  • les préférences déclarées.

En adaptant vos messages au bon moment et en fonction du degré de proximité de chaque segment avec votre marque, vous augmentez les chances de conversion et de fidélisation. Cela montre également aux prospects que vous les comprenez et que vous répondez à leurs besoins spécifiques, renforçant ainsi la relation de confiance.

N°14 : Mettez en avant votre processus de réflexion

Il peut être intéressant de partager votre processus de réflexion, depuis l’élaboration de vos hypothèses jusqu’à votre recommandation finale, en incluant votre cheminement personnel. Même si certaines personnes ne sont pas d’accord avec votre logique, cette transparence aura différentes retombées bénéfiques.-> Cela démontre votre engagement envers une approche réfléchie et renforce la crédibilité de vos arguments.

-> Cela ouvre la possibilité d’engager un dialogue constructif avec les autres, encourageant ainsi la discussion et l’enrichissement mutuel.

-> En partageant votre cheminement personnel, vous inspirez les autres à penser de manière critique et à développer leurs propres idées.

Il est important de noter que partager votre processus de réflexion ne signifie pas que vous devez abandonner ou renoncer à vos convictions. Cela signifie simplement que vous êtes ouvert à la discussion, à l’apprentissage continu et à l’évolution de vos idées. En fin de compte, cela renforce votre intégrité intellectuelle et votre capacité à construire des arguments solides.

Cell (6)

N°15 : Accordez-vous la permission d’échouer

Le premier pas vers une bonne copy est de vous autoriser à être médiocre au départ.

Commencer par écrire librement, sans jugement, permet de libérer votre créativité et de trouver des idées originales.

Cette approche est également efficace pour surmonter le syndrome de la page blanche en mettant votre processus créatif en mouvement.

Souvenez-vous que l’écriture est un processus itératif et que vous pouvez toujours retravailler et améliorer ce que vous avez écrit. Donnez-vous la permission de rater pour progresser et produire des copies plus convaincantes.

N°16 : Faites lire votre copy

Pour tester efficacement votre copy, le mieux est de la faire lire à une personne qui n’est pas familière avec votre projet.

Demandez-lui de lire à haute voix le contenu que vous avez rédigé et interrompez-la régulièrement avec la question suivante : « Qu’est-ce que cela essaye de te vendre ?« . Si la personne ne comprend pas clairement le message ou le but de votre copy, vous devriez recommencer et apporter des ajustements.

Cette approche de test est essentielle car elle vous permet d’obtenir un retour d’information direct et impartial sur l’efficacité de votre copy.

Lorsque vous faites lire votre écrit à une personne extérieure à votre projet, vous bénéficiez d’un regard neuf et objectif, ce qui peut révéler des lacunes ou des ambiguïtés que vous n’auriez pas remarquées par vous-même.

Répétez le processus de test plusieurs fois pour affiner votre copy et évaluer différentes versions ou approches. En testant votre copy de cette manière, vous maximisez vos chances de créer un contenu persuasif et convaincant pour votre public.

N°17 : Développez des compétences connexes (UX, SEO, etc.)

De nos jours, le copywriting ne se limite plus à la rédaction d’un texte. Afin de vous démarquer et soutenir vos copys, il est primordial de comprendre les concepts de référencement naturel et d’UX.

N°18 : Apportez de la plus-value

Afin de vous démarquer, il est important d’enseigner à vos lecteurs des choses qu’ils ne savent pas.

Dans votre processus de création vous pouvez vous poser la question suivant : “Qu’est-ce qui est à la fois en rapport avec mon sujet, vrai et étonnant ? ”

N°19 : Faites valoir votre CTA

Un CTA seul, peut-être peu parlant. Optimisez votre CTA pour que celui-ci soit plus impactant :

  • Accompagner celui-ci des bonnes raisons de passer à l’acte.
  • Rendez le plus explicite possible

N°20 : Mettez du rythme

Il est souvent recommandé de rédiger des phrases courtes pour être plus dynamique et percutant.

Cette recommandation s’avère justifiée.

Cependant, il est encore plus bénéfique d’alterner entre des phrases de longueurs variées pour donner un rythme vivant et entraînant, à l’image d’une mélodie.

Voyons maintenant les formules qui vous aideront à structurer votre message. 

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Les structures incontournables en copywriting

Il existe beaucoup de méthodes pour rédiger une copy de qualité. Mais les structures les plus utilisées, que vous trouverez dans toute bonne formation, sont les suivantes.

Ce sont, pour la majorité, des acronymes pour aider le professionnel à se souvenir de la séquence dans laquelle organiser son écrit.

La structure PAS

  • Problème
  • Agitation
  • Solution

Cette approche est simple. Vous pouvez l’utiliser pour différents types de contenus. Elle consiste à insister sur le problème. Elle vous invite à décrire le problème principal et les problèmes annexes.

Elle fonctionne bien avec les problèmes financiers ou les douleurs physiques, par exemple.

  1. Vous commencez donc par le point de douleur. 
  2. Puis, avec la deuxième étape, agiter ou amplifier, vous remuez le couteau dans la plaie. 
  3. Enfin, vous donnez la solution.

Cette structure permet de mettre en place facilement votre page de vente. Vous allez droit à l’essentiel. 

Voici un exemple d’agitation. Le site Ticker Nerd montre à celui qui le lit ce qui serait arrivé s’il avait investi 1000 dollars au bon moment dans un projet crypto.

Copywriting : le guide complet pour tout comprendre et se lancer

La structure AIDA

AIDA est l’acronyme d’Attention, Intérêt, Désire, Action.

Cette structure se déroule ainsi :

  1. D’abord, capter l’attention
  2. Ensuite, intéresser son audience
  3. Puis, lui faire désirer ce que l’on vend
  4. Enfin, l’inciter à passer à l’action quelle qu’elle soit.

L’attention vient en premier.

Gary Halbert mettait parfois une illustration des billets, ou un sac de sable tout en haut de sa lettre de marketing direct.

Par exemple : pour une lettre qui vend un placement immobilier, Gary a l’idée de prendre un petit sac rempli de sable, simplement pour capter l’attention de celui qui la lit.

Ensuite, comment susciter l’intérêt ? En donnant des faits intéressants sur la marchandise que l’on vend.

Par exemple, toujours pour l’investissement dans une plage, voici des faits intéressants : 

  • quel rendement peut donner cet investissement, 
  • la quantité de sable, 
  • tout en insistant sur la qualité de cette plage, 
  • les poissons que l’on peut pêcher là…

Puis, il faut faire monter le désir.

On fait cela en décrivant les bénéfices que va retirer notre prospect s’il achète notre marchandise. Il faut l’aider à se représenter dans sa tête ce que cela signifie.

Par exemple : pour un investissement, le bénéfice est de gagner de l’argent. Cela veut dire : une nouvelle voiture pour impressionner sa famille et ses amis, une jolie maison, la tranquillité d’esprit, les vacances, attirer le sexe opposé… 

Enfin, le passage à l’acte.

Il faut être très clair et très précis dans ce que l’on veut que le prospect fasse. Il faut le prendre par la main. Gary Halbert expliquait que l’on devait dire à la personne qui lit où trouver le coupon et lui dire de le remplir. Etc. Aujourd’hui, cela correspond simplement au bouton d’appel à l’action et au fait de dire à la personne qui lit de cliquer dessus.

Voici un exemple de l’utilisation de la méthode AIDA pour inviter à la lecture d’un guide de Brian Dean :

  1. attirer l’attention : “c’est le guide le plus complet sur la construction de backlinks de la planète. Le meilleur ?
  2. susciter l’intérêt avec une promesse audacieuse : “je vais vous montrer des méthodes qui vont générer des backlinks efficaces aujourd’hui (en 2019)”
  3. puis, cibler un désir : “pour faire court, si vous voulez un meilleur classement Google, vous allez aimer ce guide.”
  4. et enfin le Call to action : “commençons”.
Copywriting : le guide complet pour tout comprendre et se lancer

La méthode FAB

FAB est l’acronyme de Fonctionnalités – Avantages – Bénéfices

Cette méthode s’articule comme suit :

  1. Montrer ce que vous pouvez faire avec un produit ou service (Fonctionnalités)
  2. Montrer en quoi cela est utile pour le public visé (Avantages)
  3. Montrer ce que cela apporte au public visé (Bénéfices)

-> Les fonctionnalités se réfèrent aux spécifications techniques ou aux caractéristiques tangibles d’une marchandise. Ce sont les aspects concrets et mesurables qui la distinguent des autres marchandises sur le marché.

Exemple :

Un smartphone avec un appareil photo de 12 mégapixels.

-> Les Avantages sont les résultats directs que les acheteurs obtiennent en utilisant les fonctionnalités d’une marchandise. Ils mettent en évidence les améliorations ou les solutions qu’il apporte à leurs besoins ou problèmes spécifiques.

Exemple :

Le smartphone avec un appareil photo de 12 mégapixels vous permet de capturer des images nettes et détaillées, pour des souvenirs inoubliables.

-> Les Bénéfices vont au-delà des avantages immédiats et se concentrent sur les résultats ou les effets à long terme que les acheteurs peuvent obtenir en utilisant le produit. Ils répondent à la question « Qu’est-ce que cela apporte réellement à ma clientèle potentielle ? » et mettent en évidence la valeur ajoutée ou les résultats souhaités.

Exemples :

Le smartphone avec un appareil photo de 12 mégapixels vous permet de capturer des moments précieux avec une qualité exceptionnelle, créant ainsi des souvenirs durables.

The slippery Slide

The Slippery Slide est une technique de copywriting qui vise à garder concentré la personne qui lit tout au long de l’écrit en créant une continuité fluide entre les phrases. Le but ultime de cette méthode est d’inciter la personne qui lit à continuer à lire jusqu’à la fin.

Cette méthode s’articule autour de différents éléments :

-> Connexions logiques : Chaque phrase doit être connectée logiquement à la phrase précédente et à la suivante. Cela peut se faire en utilisant des transitions fluides, des mots de liaison ou des idées qui s’enchaînent naturellement. Par exemple, en utilisant des termes tels que « de plus », « en outre », « cependant », « par conséquent », on crée une continuité logique qui incite la personne qui lit à poursuivre sa lecture.

Exemple :

« Les études montrent que l’exercice régulier améliore la santé cardiovasculaire. De plus, il peut également réduire le risque de maladies chroniques telles que le diabète et l’hypertension. »

-> Structure narrative : Utiliser une structure narrative peut captiver l’attention de la personne qui lit en lui racontant une histoire ou en lui présentant une situation intéressante dès le début. En créant un sentiment de curiosité ou en suscitant une émotion, on encourage celui qui lit à continuer à lire pour découvrir la résolution de l’histoire ou obtenir plus d’informations.

Exemple :

« Imaginez-vous marchant seul dans une forêt dense, les rayons du soleil filtrant à travers les branches, créant un jeu de lumière magique. Vous avancez pas à pas, curieux de découvrir ce qui se cache derrière chaque arbre… »

-> Longueur des phrases : En général, des phrases courtes et concises sont plus faciles à lire et à suivre. Évitez les phrases trop longues qui pourraient perdre l’attention de la personne qui lit. Des phrases courtes et percutantes ont un meilleur impact et maintiennent l’intérêt.

Exemple :

« Des études scientifiques récentes ont confirmé l’effet positif de l’exercice régulier sur la santé physique et mentale. Il a été démontré que l’activité physique régulière réduit le risque de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète et l’obésité. »

-> Mise en valeur des bénéfices : Tout au long de l’écrit, il est important de mettre en évidence les bienfaits ou les résultats positifs que la personne qui lit peut obtenir en continuant à lire. En montrant de manière convaincante les avantages ou les informations précieuses qui seront révélés, on motive celle-ci à poursuivre sa lecture.

Exemple :

« Découvrez les secrets d’une vie saine et énergique en intégrant l’exercice régulier à votre routine quotidienne. En améliorant votre santé cardiovasculaire et en réduisant le risque de maladies chroniques, vous pourrez profiter d’une vie plus longue et plus épanouissante. »

Êtes-vous sûr(e) de toutes les connaître?

Téléchargez votre guide gratuit exclusif et révolutionnez votre écriture dès maintenant en évitant les 14 fautes qui minent votre crédibilité !

Book Mockup (1)
Book Mockup (1)

Les 4 “U”

La formule des 4 « U » est une technique de copywriting utilisée pour créer des titres percutants et captivants. Cela permet d’améliorer son taux de clics et l’engagement.

Cette structure définit des règles de rédaction :

  • Usefulness : Être utile au lecteur
  • Urgency : Donner un sentiment d’urgence
  • Uniqueness : Transmettre que l’idée que le bénéfice principal est unique
  • Uniqueness : Être ultra-spécifique

Vous l’aurez compris, chaque « U » représente un élément essentiel que le titre doit incorporer pour attirer l’attention du lecteur :

-> Urgence (Urgency) : Le titre doit susciter un sentiment d’urgence chez la personne qui lit, l’incitant ainsi à agir rapidement. Il peut utiliser des termes tels que « maintenant », « dépêchez-vous », « offre limitée » pour créer un sentiment d’imminence et de nécessité.

Exemple :

« Obtenez votre remise exclusive aujourd’hui seulement ! »

-> Utilité (Usefulness) : Le titre doit communiquer clairement les avantages ou les bienfaits que la personne qui lit peut tirer de l’article ou du contenu proposé. Il doit répondre à la question « Qu’est-ce que ça m’apporte ? » et mettre en évidence la valeur du contenu.

Exemple :

« Découvrez 10 conseils pratiques pour améliorer votre productivité au travail. »

-> Unicité (Uniqueness) : Le titre doit se démarquer et proposer quelque chose de différent ou d’unique. Il peut présenter une perspective originale, une approche novatrice ou une proposition de valeur distinctive pour attirer l’attention de la personne qui lit.

Exemple :

« La méthode révolutionnaire qui vous fera perdre du poids sans régime ni exercice. »

-> Ultraspécificité (Ultra-specificity) : Le titre doit être spécifique et précis, en fournissant des détails concrets et tangibles. Il doit donner à celui qui lit une idée claire de ce qu’il peut attendre du contenu et éveiller sa curiosité.

Exemple :

« Les 7 astuces éprouvées pour doubler vos ventes en moins de 30 jours. »

En utilisant la formule des 4 « U », vous pouvez créer des titres percutants qui attirent l’attention de la personne qui lit, l’incitent à poursuivre sa lecture et augmentent les chances d’engagement avec votre contenu.

Les 5 objections universelles

Le procédé des 5 objections universelles est une approche couramment utilisée dans le domaine du marketing et des ventes. Elle est utilisée pour anticiper et surmonter les objections les plus courantes à l’acte d’achat formulé par des prospects :

-> Le coût (Price) : Ils peuvent objecter que le service ou la marchandise est trop cher. Pour surmonter cette objection, vous pouvez mettre en avant la valeur et les avantages que celui-ci apporte, souligner les économies à long terme ou proposer des options de paiement flexibles.

Exemple :

Objection : “Le prix me semble trop élevé pour ce que c’est.”‍

Stratégie : Mettre en avant la valeur et les avantages :

« Bien que le prix puisse sembler élevé, il est important de considérer les avantages que vous obtiendrez. Notre produit de haute qualité vous fera économiser de l’argent à long terme grâce à sa durabilité et à sa performance supérieure. »

-> La confiance (Trust) : Ils peuvent hésiter à faire confiance à la marque ou à l’entreprise. Pour dissiper cette objection, vous pouvez partager des témoignages de clients satisfaits, des avis positifs ou des garanties de satisfaction.

Exemple :

Objection : “Je doute de l’efficacité de votre marchandise.”

Stratégie : Partager des témoignages de clients satisfaits :

« De nombreux clients satisfaits ont témoigné de leur confiance envers notre marque. Écoutez ce que nos clients ont dit sur leur expérience positive avec nous et sur la qualité de nos produits. »

Cell (6)

-> La pertinence (Relevance) : Ils peuvent se demander si la marchandise ou le service convient vraiment à leurs besoins ou à leur situation. Pour répondre à cette objection, vous pouvez mettre en évidence des cas d’utilisation spécifiques, des études de cas ou des exemples concrets qui démontrent comment celui-ci répond aux besoins du client.

Exemple :

Objection : “Je ne pense que votre marchandise puisse répondre à mes besoins.”

Stratégie : Fournir des exemples concrets (cas client) :

« Permettez-moi de vous montrer comment notre produit répondra exactement à vos besoins spécifiques. Voici un exemple d’un client qui a obtenu d’excellents résultats en utilisant celui-ci dans une situation similaire à la vôtre. »

-> La commodité (Convenience) : Ils peuvent être préoccupés par la difficulté d’utilisation, l’installation ou l’accès à la marchandise ou au service. Pour atténuer cette objection, vous pouvez expliquer les étapes d’utilisation ou d’installation de manière claire et simple, proposer une assistance ou un support technique, ou mettre en avant des fonctionnalités conviviales.

Exemple :

Objection : “L’installation et l’utilisation de votre outil me semblent compliquées.”

Stratégie : Expliquer la facilité d’utilisation et d’installation :

« Notre produit est conçu pour être convivial et facile à utiliser. Nous fournissons des instructions claires et des tutoriels vidéo pour vous guider tout au long du processus d’installation. De plus, notre équipe de support technique est disponible pour répondre à toutes vos questions. »

-> Le risque (Risk) : Ils peuvent craindre de prendre un risque en achetant. Pour atténuer cette objection, vous pouvez offrir une garantie de remboursement, une période d’essai gratuite, des témoignages de clients satisfaits ou des études de cas démontrant le succès d’autres clients.

Exemple :

Objection : “Je doute de la durabilité de votre produit.”

Stratégie : Offrir une garantie de remboursement ou une période d’essai :

« Nous comprenons vos préoccupations quant au risque lié à cet achat. C’est pourquoi nous offrons une garantie de remboursement de 30 jours. Si vous n’êtes pas entièrement satisfait de notre produit, nous vous rembourserons intégralement, sans poser de questions. »

Les erreurs à éviter en copywriting

Suivre une règle sans l’adapter à votre cas

De nombreux articles de blog proposent des conseils en copywriting, dont celui-ci. Toutefois, il convient de garder à l’esprit que ces règles ne sont pas universelles et dépendent des expériences de chacun. Utilisez ces conseils comme source d’inspiration à adapter à votre entreprise, votre contenu, votre domaine et votre public cible.

Cela peut-être cas de la règle de priorisation des bienfaits générés par rapport aux fonctionnalités. Dans certains cas, ce sont les fonctionnalités qui vont principalement intéresser votre audience.

Copier vos concurrents sans réfléchir

Avant tout parce que votre entreprise est unique (de par son approche et ses valeurs) et apporte sa propre valeur ajoutée à son audience. Dans un second temps, parce que le succès de vos concurrents n’est peut-être pas dû au copywriting.

Rédiger des listes à puces trop longues

Les listes à puces sont intéressantes pour aérer vos copys et faciliter la lecture de points énumérés. Cependant, il est important de ne pas en abuser en dépassant les listes de plus de 5 points.

copywriting

Être trop technique

Il faut garder en tête que vous devez apporter de la valeur ajoutée à votre audience, et non étaler votre expertise. Il faut donc être clair et concis afin de lui faciliter la compréhension de votre copy.

Utiliser des CTA aux objectifs différents

Chaque copy, dispose d’un objectif unique à servir afin de ne pas perdre votre audience. Ainsi, votre CTA peut être disponible dans différentes sections et être rédigé de différentes manières, mais son but doit être le même.

Négliger l’esthétique visuel de votre copy

Afin de générer de l’engagement, il faut garder en tête que l’expérience utilisateur compte autant que l’écrit. Car son aspect visuel est lui aussi une invitation à la lecture. Pour faciliter la lecture, optez pour une typographie claire et lisible, en particulier sur les écrans de bureau et de mobile.

L’obsession pour le nombre de mots

Limiter les mots inutiles est une bonne idée, mais ce n’est pas nécessaire de réduire tous vos titres à six mots. L’important est de transmettre le message que le public que vous visez souhaite entendre, peu importe le nombre de mots utilisés. De plus, il est préférable d’utiliser des phrases courtes pour faciliter la compréhension. Toutefois, il ne faut pas abuser de leur utilisation, car cela peut donner un rythme saccadé et peu naturel.

Exclure une partie de votre audience sans le vouloir

Lorsque vous écrivez pour le public que vous visez, il est important de considérer que l’utilisation de termes spécifiques peut involontairement exclure certains membres de votre audience. Il est donc recommandé de privilégier des expressions compréhensibles par tous, et éventuellement de définir les notions techniques pour faciliter la compréhension.

Rédiger des titres génériques

Que ce soit pour les titres et sous-titres d’une page web, d’une sous-section, d’un article ou d’un mail, il convient de choisir un vocabulaire soigné et éviter les mots passe-partout. Ainsi, il est conseillé de mettre en avant les bénéfices pour le lecteur ou la clientèle, les chiffres clés ou encore la valeur ajoutée de l’entreprise plutôt que des formulations vagues comme « Formules et Prix », « Welcome » ou « À propos de nous ».

Écrire pour l’ensemble de vos visiteurs

Pour augmenter votre taux de conversion, vous devez écrire en pensant à vos visiteurs les plus motivés principalement, qui représentent généralement entre 20 et 35% de votre audience. Si votre taux de conversion est faible (1 à 2%), cela peut être dû à cette erreur ou à un manque de compréhension des besoins de votre public cible. Il est important de bien cerner les attentes de vos visiteurs pour les inciter à agir.

Cell (6)

5 exemples de bon copywriting

Exemple de copywriting n°1 : la lettre du Wall street journal

2 milliards de dollars d’inscription résultent directement de cette pub entre 1975 et 2003.

Elle illustre le fait que vous pouvez aussi utiliser une histoire pour vendre.

Exempe de copywriting n°1

Traduction :

“Cher lecteur,

Il y a 25 ans, par un magnifique après-midi de printemps, 2 jeunes hommes ont reçu leur diplôme de fin d’étude de la même université. Ces deux hommes étaient similaires en tout point. Ils étaient tous les deux charmants, bons étudiants et, comme la plupart des jeunes diplômés, avaient des rêves et des ambitions plein la tête.

Récemment, ces deux hommes se sont revus pour la 25e réunion annuelle des anciens étudiants de leur promotion.

Ils partageaient encore beaucoup de points communs. Ils étaient tous les deux mariés et avaient chacun trois enfants. Et, à la fin de leurs études, ils avaient tous les deux choisi de travailler pour la même entreprise industrielle du Midwest. D’ailleurs, ils travaillent toujours dans cette entreprise.

Mais quelque chose les différenciait. L’un d’entre eux était directeur d’un petit département au sein du groupe. L’autre était devenu le PDG. »

Exemple de copywriting n°2 : le mail de Typology

Il s’agit d’un exemple parfait de la simplicité du message.

Elle s’appuie sur la méfiance naturelle que les consommateurs ont développée à l’égard des grandes promesses faites par la publicité. 

Exempe de copywriting n°2

Exemple de copywriting n°3 : l’affiche de CarNext

Lorsqu’ils achètent une voiture, une des craintes des consommateurs, c’est de se faire rouler dans la farine par un bon commercial. Carnet l’a bien compris.

Exempe de copywriting n°3

Exemple de copywriting n°4 : le cas Avis

Avis réussit à tourner en avantage sa position de numéro 2 dans la location de voiture. Voici une autre publicité entrée dans la légende.

Exempe de copywriting n°4

« Avis n’est que le no 2 dans la location de voitures. Alors pourquoi nous choisir ? Parce que nous déployons plus d’efforts ».

Exemple de copywriting n°5 : le mail de Remi Modina

En copywriting, il est intéressant d’installer une urgence pour inciter le consommateur à passer à l’acte. Voici un modèle de persuasion.

Exempe de copywriting n°5

Le métier de copywriter

Également appelé concepteur-rédacteur, c’est est un créatif en charge de la rédaction des textes à visée promotionnelle ou marketing. En général, il exerce en agence de publicité, chez l’annonceur ou en freelance.

Dans les grandes lignes le concepteur-rédacteur dispose de 4 missions principales :

-> La rédaction

Il passe du temps à écrire et à retravailler son travail. La première version n’est pas souvent la bonne. Il rédige plusieurs types de contenus pour le web et le print : des textes pour un site web, des articles, des publications pour les réseaux sociaux, des livres blancs, des emails de prospection, des newsletters, des pages d’atterrissage, des fiches produits, des annonces publicitaires, ainsi que des scripts pour des vidéos, des podcasts et des infographies.

-> La veille

Ce métier consiste en grande partie à lire et absorber des contenus pertinents pour être à l’affût des tendances du marché actuel. Afin d’y parvenir, il doit faire une veille régulière et collecter les informations intéressantes dans un document appelé Swipe File. Cela peut être effectué à l’aide d’outils tels que Pocket sur Chrome.

-> La recherche utilisateur

Un professionnel compétent est très familier avec les avantages de son produit et les besoins, peurs et désirs de son public cible. Il utilise ces informations pour transmettre le message correctement et écrire de manière efficace.

Le professionnel cherche à comprendre tous les avantages (évidents et cachés) que son produit offre à sa clientèle. Pour cela, il collabore avec les équipes chargées de l’expérience utilisateur (si elles existent) et participe à différentes études de marché. Il peut, par exemple, créer des questionnaires en ligne, réaliser des entretiens téléphoniques ou organiser des sessions de tests dans les locaux de l’entreprise.

-> La gestion de projet marketing

Le copywriting est une méthode de marketing. Un copywriter fait partie d’une équipe de marketing, de marketing numérique et de croissance (un gestionnaire de trafic, un spécialiste de l’optimisation des moteurs de recherche, un gestionnaire de prospects, etc.) pour concevoir du contenu qui atteint les objectifs de marketing de l’entreprise. Si nécessaire, il peut également être chargé de superviser et de diriger des projets particuliers (campagnes, lancements).

Il existe plusieurs types de copywriters en fonction de leur domaine de prédilection et de la taille de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Ils peuvent par exemple être chargés de l’édition, du montage, de la mise en forme ou de la recherche d’images.

Comment devenir copywriter ?

Gary Halbert explique dans son livre Les Lettres de Boron qu’il faut devenir un étudiant du marché. Autrement dit, la chose la plus importante, c’est de comprendre ce que les gens veulent acheter. 

Il suffit pour ça d’OBSERVER ce que les gens achètent.

Comment faire ? Étudier ce qui est plus vendu à travers des annuaires de produits. Vous pouvez assez facilement voir quels sont les articles les plus vendus sur des sites comme Amazon ou Alibaba.

Formation : comment apprendre le copywriting ?

Vous pouvez suivre une formation sur le copywriting. Il en existe de très bonne en ligne. Mais vous pouvez tout à fait commencer par de l’auto formation et suivre ces conseils :

  1. Analyser des bonnes pages de vente
  2. Noter tous les paternes
  3. Essayer de construire votre propre style.

Youtube, twitter et internet, en général, regorgent d’astuces, de tutoriels, d’articles de blog et de ressources intéressantes sur le sujet.

Vous pouvez également prendre les meilleures pages de vente que vous pouvez trouver et les recopier. Gary Halbert recommande de copier une lettre de commercialisation tous les jours, pendant 4 ou 5 mois.

Si vous souhaitez rejoindre une formation pour développer les compétences de cette profession, nous vous recommandons celles-ci :

-> The Copywriter Underground (en anglais) : Elle a été créée par le Copywriter Club pour améliorer vos compétences en persuasion. Des ressources variées comprenant des textes et des vidéos pour apprendre l’écriture publicitaire, ainsi qu’un groupe Facebook exclusif sont accessibles uniquement aux personnes inscrites.

-> The Copywriter Accelerator (en anglais) : Elle a été créée par le Copywriter Club et vous présente les fondamentaux pour lancer votre activité en indépendant et booster le développement de votre entreprise.

-> La Copywriting Academy (en français) : Danilo Duchesne, consultant en Facebook Ads, propose une formation adaptée aux freelances, consultants, créateurs de contenus et formateurs de tous niveaux. Celle-ci vous guide de manière pratique dans la création de contenus rédigés, offrant une accessibilité appréciable.

Pour apprendre les techniques de copywriting avancées, vous pouvez vous référer aux ouvrages que nous recommandons un peu plus bas. 

Quel est le salaire d’un copywriter ?

C’est une question épineuse. En effet, en freelance, le professionnel fixe lui-même ses prix. S’il est bon et qu’il maîtrise l’art de la persuasion, il peut faire gagner beaucoup d’argent à sa clientèle.

C’est pourquoi certains experts arrivent au bout de quelques années à obtenir un salaire à six chiffres.

Pour vous donner une idée, son salaire moyen est de 38165 € par an selon Glassdoor.

Copywriter - salaire moyen

Les meilleures ressources gratuites

Les tutoriels vidéos de CopyHackers

Depuis juin 2018, CopyHackers publie en moyenne deux vidéos par mois pour vous apprendre à optimiser vos écrits et progresser en tant que copywriter. C’est comme une plateforme de streaming pour le copywriting, que vous pouvez regarder autant que vous le souhaitez.

Bencivenga Bullets

Gary Bencivenga est reconnu comme étant le meilleur rédacteur actuellement en vie dans le monde. Si vous travaillez en tant que copywriter ou marketeur, il est indispensable de lire ces essais. Ils sont concis et pertinents.

The Gary Halbert Letter

Les lettres de copywriting sont une ressource bien connue et fascinante. Elles représentent une bible pour les écrivains en herbe désireux d’améliorer leur style, et peuvent garantir une amélioration significative de l’écriture.

9 Livres à découvrir pour vous perfectionner

Voici notre sélection de livres pour commencer le développement de vos compétences avancées et devenir un expert de la persuasion

Certains livres ne sont pas encore traduits en français. Vous les reconnaîtrez au fait que leur titre est en anglais. Avis aux lecteurs qui maîtrisent la langue de Shakespeare.

  • The Boron Letters, Gary C. Halbert
  • Ultimate Sales Letter, Dan S. Kennedy
  • Le Guide du copywriting, Sélim Niederhoffer
  • On Advertising, David Ogilvy
  • Cashvertising, Drew Eric Whiteman
  • L’art du pitch, Oren Klaff
  • Copywriting secret, Jim Edwards
  • The Art & Business of Online Writing, Nicolas Cole
  • The Writer’s Journey, Christopher Vogler 

Conclusion

Pour finir, voici un exercice simple. 

  1. Prenez un contenu que vous avez rédigé : un email, une landing page ou une page de vente.
  2. Prenez chacune des 10 techniques que nous proposons dans cet article pour l’améliorer. Commencez par examiner si vous avez bien identifié les problèmes de votre audience.
  3. Prenez ensuite un texte que vous aimez et voyez si vous pouvez reprendre une idée pour votre contenu.
  4. Indiquez au début de votre contenu où vous êtes et ce que vous faites. Par exemple : « Il est 9h. Je me suis préparé un café et je rédige ce message avant même d’ouvrir ma boîte email. Car ce que j’ai à vous dire est très important. »
  5. Continuez avec la technique suivante.

La bonne approche dans le copywriting, c’est :

  1. Commencer par écrire un texte moyen.
  2. L’améliorer.

Aucun copywriter n’est capable d’écrire un contenu exceptionnel du premier coup. Pour vos textes, faites un premier jet, puis travaillez-le. Et bientôt vous en serez un accompli.

-> Approfondissez l’art d’écrire en évitant ces 6 erreurs de copywriting à éviter.

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

Aidez vos amis à parfaire leur français

Partagez-leur cette page

Avatar de l'auteur Arthur Comets

Très intéressé par les nouvelles technologies, c'est en 1997 que je découvre Internet. Je passe alors des journées entières à me perdre dans les profondeurs de la toile. Plus de 20 ans plus tard, ma fibre pour le web et le business m'orienteront naturellement vers une carrière dans le webmarketing et le SEO. En mai 2022, j’ai rejoint l’aventure MerciApp pour faire passer un nouveau cap au trafic organique du site et profiter d’une expérience humaine et professionnelle hors du commun.