BLACKFRIDAY —50% de réduction sur les abonnements annuels* MerciApp        avec le code 21BF50
*Jusquʼà 10  licences par espace de travail.   Voir conditions
Profiter de l'offre
PUBLIÉ LE 
18/2/2022

Comment faire un résumé convaincant en 6 étapes  ?

par 
Arnaud Robert-Gorsse

Dans la vie courante, nous avons de nombreuses occasions de faire un résumé à quelqu’un. Quand nous parlons d’un livre ou d’un film que nous avons vu à un ami, quand nous devons résumer une réunion à laquelle un collaborateur n’a pas pu assister, etc.

Le résumé de texte en français ou la contraction de texte est une épreuve courante de certains examens : préparation pour HEC, le DELF (diplôme d’études en langue française), le DALF (Diplôme Approfondi de Langue française), etc.

Dans le cadre professionnel, parfois nous avons besoin d’intégrer une note de synthèse. À travers un email professionnel ou une présentation PowerPoint, nous devons restituer une analyse ou le déroulement d’un événement. C'est souvent le cas quand on est un Manager notamment.

Quel que soit le résumé que vous devez faire, les règles sont les mêmes. Cet exercice semble difficile pour certains. C’est pour cette raison que nous avons souhaité partager une méthodologie simple pour faire un excellent résumé. Vous ne deviendrez pas forcément un Mozart de la synthèse, mais vous disposerez des lignes directrices et vous saurez quelles erreurs vous devez éviter.

Qu’est-ce que le résumé d’un texte ou d’un événement ?

Un résumé consiste simplement à donner les informations essentielles d’un texte, d’une présentation, d’une actualité… Elle permet à celui qui consulte cette synthèse de prendre connaissance des points principaux de façon claire et concise.

Il ne faut donc pas donner plus que les grandes lignes et entrer dans les détails. Il n’est pas nécessaire d’être très descriptif. On peut aussi s’abstenir de parler des chiffres, des dates, des statistiques, ce genre d’éléments. À moins qu’une de ces informations soit indispensable pour la compréhension du destinataire.

Un résumé utilise le moins de mots possible tout en restant compréhensible. Le destinataire ne doit pas avoir besoin d’avoir vu l’événement ou d’avoir consulté le texte initial pour comprendre. 

Enfin, un résumé doit être le plus fidèle possible. Il ne doit pas déformer les faits ou les propos de l’auteur (pour un texte). On ne doit pas y ajouter nos idées.

Différence entre le résumé et le plan

Un résumé n’est pas un plan.

Un plan est un ensemble de titres et de sous-titres qui indique les différentes parties d’une présentation. 

Un résumé est un discours articulé ou un texte construit.

Comment faire un résumé 

Méthodologie pour le résumé de texte

Si vous passez un examen, la consigne donne le nombre de mots demandés. La clé, c’est d’être méthodique et de bien respecter la consigne. Si vous êtes dans un cadre professionnel, on attend simplement de vous que vous soyez synthétique. 

Le résumé illustre vraiment notre capacité de synthèse.

Mais, il y a cependant un critère à ne pas négliger : vous devez aussi montrer que vous savez écrire en bon français ! L’orthographe peut être rédhibitoire pour un examen tout autant que dans la rédaction d’un email professionnel

Si vous démarchez un client potentiel ou si vous postulez à une offre d’emploi, vous devez soigner votre orthographe. 

[cta-main]

Étape 1 : Faire une première lecture

Pour faire un bon résumé, vous devez bien comprendre le texte original. C’est pourquoi vous devez faire une première lecture sans aucun objectif. Vous prenez connaissance du texte. Rien de plus.

Étape 2 : Faire une deuxième lecture 

Une fois que vous avez un aperçu global, vous pouvez faire une deuxième lecture afin de déterminer la structure du texte.

C’est à cette étape que vous allez extraire les idées principales. Vous pouvez les souligner pour les faire ressortir.

Étape 3 : Découper le texte

À présent, partagez le texte en fonction des idées clés de chaque partie. Vous pouvez utiliser des couleurs afin de faire ressortir ce découpage.

Ne confondez pas un exemple ou une illustration de l’idée directrice et l’idée directrice elle-même. Rappelez-vous que vous ne devez pas entrer dans les détails.

Ensuite, vous pouvez noter à côté de chaque partie l’idée directrice.

Pour un examen, en fonction du nombre de mots demandés, évaluez de combien de mots vous disposez pour résumer chaque partie.

Astuce supplémentaire : si vous devez résumer en 220 mots pour 5 parties, il faut faire 44 mots pour chaque partie. Si certaines sont plus grandes que d’autres, on répartit en accordant 50 mots pour les plus grandes et 40 pour les plus petites, en s’assurant qu’on arrive bien à 220 au total.

Étape 4 : identifier les articulations du texte

Cette étape permet de mettre en évidence la façon dont les idées s’enchaînent. Les articulations d’un texte sont visibles à travers les connecteurs logiques.

Le lien peut être : 

  • une addition : de plus, puis, non seulement… mais encore…
  • une alternative : d’un côté… d’un autre côté, soit… soit
  • une conséquence : donc, ainsi, par conséquent, c’est pourquoi
  • une opposition : mais, cependant, pourtant

Wikipédia fournit une liste assez complète des connecteurs logiques. Vous pouvez vous en servir pour les repérer plus facilement.

Conseil : identifiez ces connecteurs logiques et entourez-les. Vous pouvez ensuite déterminer la nature de chaque partie : 

  • thèse, 
  • argument, 
  • antithèse…

Les connecteurs logiques jouent un rôle très important.

Étape 5 : Passer à la rédaction du texte

Une fois que le texte est balisé et bien découpé, vous pouvez passer à la rédaction.

Un résumé comporte souvent une phrase qui donne le sujet et d’autres phrases qui donnent les informations principales autour de ce sujet.

faire le résumé d'un texte

La première phrase indique tout simplement le titre, de quoi il est question et l’auteur ou l’orateur. 

Par exemple : Ce texte, écrit par M. X, auteur d’un blog sur le Web marketing, parle de la communication digitale des entreprises en France.

Les phrases suivantes donnent les idées maîtresses.

Conseil : essayez autant que possible de reprendre la même structure que le texte pour le résumé. Gardez le même ordre et conservez les mêmes articulations logiques.

Lors de la rédaction, suivez ces règles simples :

  • une idée par phrase. 
  • soyez logique.

Vous devez bien sûr reformuler. Ne faites pas un copié-collé de bouts du texte original. Et lors de la reformulation, essayez de trouver des formules synthétiques pour gagner en brièveté.

Vous pouvez utiliser un dictionnaire de synonymes pour vous aider à reformuler.

Dans le cadre d’un examen, avec une consigne précise de nombre de mots à respecter, vérifiez que vous êtes dans les clous.

Dernier conseil : utilisez les connecteurs logiques. C’est souvent apprécié par les correcteurs (lorsque vous passez une épreuve). Et ça aide le lecteur à savoir comment les idées s’organisent.

Exemple d’un résumé de texte français 

Ce texte, écrit par M. X, auteur d’un blog sur le Web marketing, parle de la communication digitale des entreprises en France.

Il parle de la façon impersonnelle dont sont conçus les messages par les entreprises.

Il parle également de l’obsession pour le rendement à partir d’un faible investissement. Enfin, il évoque la mauvaise utilisation des budgets colossaux consacrés à la communication sur le web. 

Étape 6 : Garder du temps pour la relecture 

Ayez une bonne gestion du temps, si vous êtes dans une épreuve chronométrée. Beaucoup d’erreurs sont des fautes d’inattention. Elles peuvent être facilement corrigées.

Nous vous partageons nos conseils de relecture

N’oubliez pas que n’importe quelle communication de votre part vous représente. Un texte bien écrit et sans fautes transmet une image professionnelle. 

Utiliser un correcteur orthographique pour écrire un résumé de texte

N’hésitez pas à avoir recours à un correcteur orthographique lorsque vous rédigez un résumé de texte. Lors d’un examen, vous ne pourrez pas y avoir recours : l’utilisation d’une calculatrice ou d’un smartphone est en général interdite.

Cependant, un usage régulier d’un correcteur permet d’améliorer son orthographe.

Il vous permettra d’identifier les erreurs les plus courantes que vous faites. Vous saurez quand être vigilant. 

Par exemple : vous savez que vous devez faire attention au fait d’accorder le participe passé (pour l’auxiliaire avoir) avec le complément d’objet direct (COD) quand il est placé avant le verbe. 

[cta-main]

Faites gagner du temps à votre interlocuteur…

… et faites-vous des amis.

Voici le récapitulatif des 6 étapes :

  1. Faites une première lecture pour prendre connaissance du texte ;
  2. Faites une deuxième lecture pour identifier les idées principales ;
  3. Découpez le texte selon ses différentes parties ;
  4. Identifiez les articulations du texte ;
  5. Rédigez le résumé ;
  6. Relisez-vous.

Vous serez très apprécié pour votre capacité à transmettre de manière claire et synthétique un grand volume d’informations.

Vos supérieurs et vos clients vous seront reconnaissants de leur faire gagner du temps tout en leur communiquant des idées utiles.

Développer son esprit de synthèse vous aidera aussi à mieux structurer vos idées et à devenir un expert incontournable de votre domaine. Pas mal, non ?

Prochaine étape : Comment rédiger une bonne conclusion ?

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.

Autres articles

Rédiger un compte rendu de réunion efficace en un éclair (et sans souffrir)

Comment réussir son mail de relance à coup sûr ? (3 exemples concrets)

28 outils indispensables pour devenir un meilleur Rédacteur Web (Testés et Approuvés)