PUBLIÉ LE 
3/11/2022

Rédiger une bonne introduction en 5 conseils

par 
Arthur Comets
Plan de l’article

Rédiger l'introduction d'un texte, d'un mémoire, ou d'un ouvrage, c'est un peu comme créer une carte de restaurant. Il faut susciter l'envie de lecture comme on susciterait l'envie d'un bon repas.

Qu'il s'agisse d'une étude, d'un mémoire, d'un rapport de stage ou d'articles de blog, l'introduction annonce la couleur.

Une bonne introduction éveille l'intérêt du lecteur. Elle lui promet de trouver dans le texte les informations qu'il recherche. Doivent y figurer le contexte, la justification du sujet, la problématique abordée, la méthodologie ou encore le plan du texte.

De quelques lignes à plusieurs pages, les introductions s'adaptent au texte dont elles font la présentation. Simple phrase d'accroche pour un texte court, elles peuvent devenir un chapitre complet de plusieurs dizaines de pages pour un mémoire ou une thèse.

La rédaction d'une introduction demande de la rigueur, ainsi qu'un bon esprit d'analyse et de synthèse. La mise en valeur du fruit de votre plume est à ce prix.

Nos 5 conseils vont vous donner les clés d'une bonne introduction qui engage à la lecture.

L'introduction : définition et méthodologie de travail

Placé en général au début d'un ouvrage ou d'une rédaction, un texte d'introduction éveille l'intérêt pour la lecture de la suite. Bien au-delà d'une simple présentation, c'est un fervent plaidoyer pour le travail d'écriture du rédacteur.

Chaque partie d'une introduction vise à convaincre le lecteur que ce qu'il s'apprête à lire est pertinent et instructif. Ces quelques lignes, paragraphes ou pages sont un véritable appel à l'action.

[module-2]

Pour être efficace, une introduction doit être informative, concise, claire et percutante. Elle doit en outre être rédigée dans un français parfait, dépourvu de fautes d'orthographe. Pour ça, rien de mieux que le correcteur d'orthographe MerciApp !

[/module-2]

Dans le cas contraire, cela pourrait présager d'une piètre qualité de rédaction du contenu principal. La crédibilité du rédacteur risquerait, dès lors, d'être amoindrie.

Enfin, pour capter l'attention du lecteur, l'introduction doit contenir toutes les informations clés qui seront développées ensuite. C'est la méthode de la pyramide inversée. Particulièrement efficace pour un mémoire, un rapport ou une étude, elle convient parfaitement aux objectifs généraux d'une introduction.

Quelles informations dans le contenu d'une introduction ?

Le contenu d'une introduction varie selon le type de texte qu'elle présente. La préface d'un livre peut se limiter à quelques lignes et offre une grande liberté de rédaction. Les écrits académiques, comme un mémoire ou un rapport de stage en entreprise, ont des exigences différentes. Leur introduction répond à des règles plus précises.

[module-5]

Les éléments clés généralement utilisés dans une introduction sont :

  • une formule ou un paragraphe d'accroche ;
  • la présentation du sujet, son contexte et la justification de son choix ;
  • la problématique abordée et/ou l'objectif recherché ;
  • l'annonce du plan.

[/module-5]

Chacun de ces éléments peut être développé plus ou moins longuement. Voyons plus précisément leur contenu.

L'accroche : la phrase qui donne vie à votre introduction

Le plus difficile dans une rédaction est toujours le début. L'amorce de votre introduction va donner le ton de l'ensemble.

[module-5]

En quelques mots, il convient de rassembler tous les éléments essentiels de votre travail :

  • un fait ou une situation ;
  • une date ou une période ;
  • un lieu ou une zone concernée ;
  • un ou plusieurs chiffres clés.

[/module-5]

Tout comme pour la phrase d'accroche d'un CV, le but est de poser le cadre et de permettre au lecteur de comprendre immédiatement de quoi on parle.

[module-8]

Plus de 40 °C à Paris, l'été 2022 a été le deuxième plus chaud depuis 1900. Avec une anomalie thermique de + 2,3 °C, il illustre parfaitement le réchauffement climatique en marche.

[/module-8]

La présentation et l'intérêt du sujet de la rédaction

Lorsqu'on a accroché l'attention du lecteur, il faut le convaincre que la suite du texte va répondre à ses attentes. C'est le moment de présenter le sujet choisi et de justifier ce choix. Il convient également de situer le contexte sur le plan géographique, temporel, voire social. Un bref rappel de l'historique sur le sujet et son actualité sont les bienvenus.

[module-8]

Le réchauffement climatique nous concerne tous. Nous en sommes les victimes, mais aussi les artisans. Si tout le monde s'accorde à dire que des solutions existent, le consensus est difficile à trouver. Nous avons choisi de faire l'état des lieux des conséquences climatiques en France, et l'analyse des solutions possibles pour renverser la vapeur.

[/module-8]

La problématique : le moment ou votre introduction passe à l'action

C'est là que vous entrez dans le vif du sujet. Une excellente méthode consiste à présenter la problématique sous forme de question. Le cerveau ayant horreur du vide, il ne restera pas sur une interrogation. L'envie de connaître vos propositions de réponse se fera irrémédiablement sentir. Vous pourrez alors aborder les pistes étudiées dans la suite de votre rédaction.

[module-8]

Est-il encore possible de maîtriser le réchauffement climatique ou la catastrophe annoncée est-elle inéluctable ?

[/module-8]

L'annonce du plan de votre contenu

Reste à énoncer clairement le plan de votre texte. Formulez succinctement les différentes parties, ou sous-parties, de votre travail de rédaction. Évoquez l'enjeu de chacune d'elles et leur place dans le cheminement de votre raisonnement. Enfin, n'hésitez pas à mentionner dans votre plan une phrase clé de chaque partie concernée.

[cta-main]

5 conseils pour rédiger une introduction qui engage à la lecture

Maintenant que vous savez ce que doit contenir votre introduction, abordons les subtilités qui vont vous permettre de rédiger un texte attractif. Si on vous demande une dissertation en cours de philosophie, n'oubliez que la personne qui va la lire la trouvera au milieu de nombreuses autres.

Votre introduction, c'est l'outil marketing de votre rédaction. Elle en fait la promotion, en vante les mérites et promet une découverte agréable et instructive. Dès votre introduction, vous pouvez affirmer votre style d'écriture et vos compétences de rédaction.

introduction

1. Rédiger son introduction après le contenu

Oui, vous avez bien lu. Bien que votre introduction commence votre texte, mieux vaut la rédiger en dernier. Dans le cas contraire, vous bridez votre imagination, qui se verra obligée de suivre à la lettre votre introduction. Il faut donc commencer par la rédaction de votre texte.

Vous gardez ainsi toute la liberté d'écriture nécessaire à votre cheminement intellectuel. Une fois votre rédaction terminée, vous pourrez en faire une synthèse parfaitement résumée. Il vous suffira alors de travailler la mise en forme pour qu'elle tienne ses promesses.

2. Commencer votre introduction par une phrase qui incite à la lecture

Au risque de nous répéter, il faut capter immédiatement l'attention. C'est la première impression que rencontre la personne destinataire et vous n'aurez pas de seconde chance de faire une bonne première impression. Mettez-vous à sa place et demandez-vous si votre accroche interpelle. Mieux encore, faites-la lire autour de vous.

3. Utiliser la méthode de la pyramide inversée

Comme son nom l'indique, la pyramide inversée privilégie le plus important dès le début. Votre introduction doit contenir toutes les informations essentielles qui seront traitées. Il est ainsi aisé de comprendre immédiatement si l'ouvrage concerné traite le sujet de manière satisfaisante.

Attention néanmoins à ne pas répondre aux questions ou à développer les concepts dans l'introduction. En revanche, une introduction rédigée intelligemment, avec un plan bien conçu, permet à la personne qui le souhaite d'aller directement consulter un point intéressant.

4. Rédiger la présentation de sa problématique avec le plus grand soin

C'est la partie de votre introduction qui montre votre expertise. Il n'est pas question de donner l'impression que vous êtes passé à côté du sujet. Prenez soin de démontrer que vous avez parfaitement cerné les enjeux et les priorités. Montrez que votre angle d'attaque est pertinent et que les pistes que vous explorez sont plausibles.

5. Introduction et conclusion doivent être en rapport

Essayez de lire uniquement l'introduction et la conclusion en les enchaînant. Il doit y avoir une parfaite cohérence entre les deux. Cela devrait vous suffire à cerner le sujet sans entrer dans les détails. En effet, l'une définit le cadre, explique la démarche et énonce les différents problèmes liés au sujet et les questions auxquelles vous allez répondre.

De son côté, l'autre fait une synthèse des réponses apportées et dresse un bilan de votre réflexion. Le reste de votre ouvrage rentre dans les détails, les explications ou encore la méthode. L'introduction et la conclusion se répondent et ne lire qu'elles doit vous donner une bonne idée générale du sujet traité.

[module-5]

Vous l'aurez compris, l'introduction d'un mémoire, d'un rapport de stage en entreprise, d'une étude ou de tout autre ouvrage revêt une importance capitale et lui donne de la valeur ajoutée. Raison pour laquelle il faut lui apporter toute l'attention nécessaire. Si vous voulez rafler la mise devant l'examinateur, mettez toutes les chances de votre côté avec une introduction impactante.

[/module-5]

Pour mémoire, lorsque vous enfilez votre tenue de rédacteur, vous vous devez de produire des écrits de qualité. Déployez votre meilleur français, utilisez des synonymes pour éviter les redondances et soignez votre syntaxe. C'est tout le sérieux de votre démarche qui est en jeu. N'oubliez donc pas que des outils tels qu'un dictionnaire ou un correcteur d'orthographe sont disponibles pour vous aider dans votre tâche.

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.
Exemple

Autres articles