PUBLIÉ LE 
18/10/2022

L'interjection : une exclamation sans valeur grammaticale

par 
Arnaud Robert-Gorsse
Plan de l’article

Venues du fond des âges, les interjections forment la catégorie de mots la plus archaïque de la langue française. Issues du discours direct, elles ont évolué de concert avec le langage. Certains prétendent d'ailleurs que les seules vraies interjections sont les onomatopées.

[module-5]

Composée d'un nom, d'un adjectif, d'un adverbe ou encore d'un verbe, une interjection est invariable. C'est également vrai pour les interjections qui prennent la forme d'une courte phrase. On les appelle parfois mot-phrase.

[/module-5]

Essentiellement porteuses d'un message à caractère émotionnel dans le discours oral, les interjections apportent de la coloration à une situation dans un texte écrit. Ce dernier prend alors l'apparence de la langue parlée.

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les interjections et leur utilisation.

Définition de l'interjection comme particularité linguistique

Une interjection est un mot ou un syntagme invariable, prenant en général le caractère d'une exclamation ou d'une interrogation. Signifiant littéralement "jeté au milieu", une interjection est indépendante de ce qui la suit, ou de ce qui la précède. Considérée comme hors syntaxe, elle ne se rattache jamais, directement ou indirectement, à l'énoncé du texte qui l'accueille.

À l'écrit, l'interjection est presque toujours suivie d'un point d'exclamation, d'ailleurs autrefois appelé point d'interjection. Il arrive que ce dernier soit remplacé par un point d'interrogation, exprimant ainsi l'étonnement ou la perplexité.

Notez toutefois que, si les interjections échappent aux enjeux de la grammaire, elles ne sont pas dispensées des règles de l'orthographe. Un dictionnaire ou un correcteur d'orthographe est donc le bienvenu.

La fonction des interjections

Le plus souvent, les interjections sont utilisées pour teinter le discours d'une émotion. Elles peuvent exprimer la joie, l'étonnement, la colère, la satisfaction, mais aussi la douleur. Une interjection peut également imager le langage pour lui donner un caractère en rapport avec une situation. Enfin, une interjection peut servir à interpeller un interlocuteur.

L'intensité du message transmis par une interjection est directement en rapport avec la tonalité de langage employée. Ainsi, la voyelle "a" peut, à elle seule, exprimer (presque) chaque émotion. Suivie ou précédée de la lettre "h", parfois doublée ou même triplée, la signification de cette voyelle n'a de limites que celles de l'imagination.

interjection

Onomatopées, mots français ou étrangers : les différentes formes d'interjection

La quantité innombrable d'interjections de la langue française n'a d'égal que la richesse de cette dernière. Il n'existe pas de liste exhaustive, de nouvelles interjections s'ajoutant sans cesse au langage courant. Effet de mode, elles sont souvent empruntées à une autre langue. Essayons de faire le tour de la question, exemples à l'appui.

Les onomatopées comme origine des interjections

Chacun de nous s'est déjà exclamé : "aïe", "plouf" ou encore "tic-tac". Les onomatopées sont probablement la forme la plus primitive du langage. Elles consistent en l'imitation, ou la matérialisation, d'une situation ou d'un évènement d'origine variable. On les classe en quatre catégories.

[module-2]

  • L'origine humaine regroupe des interjections telles qu'aïe, bof, miam, hem, ouf, grrr, pff, hop, ouste et de nombreuses autres.
  • L'origine animale symbolise un cri tel que cocorico, coucou, coin-coin, miaou, cui-cui, hi-han ou encore meuh.
  • L'origine naturelle illustre des bruits tels que bang, plouf, clac, boum, crac, flop, vlan ou tout autre événement en rapport avec la nature.
  • L'origine liée aux artéfacts imite des bruits tels que vroum, toc-toc, pin-pon, clic-clac, scratch ou encore ding-dong.

[/module-2]

L'interjection est donc souvent en rapport étroit avec le caractère de la situation décrite.

Les noms, adverbes, adjectifs et verbes d'interjection

Lorsqu’une interjection est issue de l'emprunt d'un nom, d'un adjectif, d'un verbe ou encore d'un adverbe, il s'agit d'une dérivation impropre. C'est le cas pour bon nombre de mots en français.

[module-2]

  • Des noms : attention, minute, ciel, malheur, silence, diable, félicitations, miséricorde, salut, courage.
  • Des adjectifs : bon, chaud, mince, chouette, incroyable, triste, chiche.
  • Des verbes, essentiellement à l'impératif : tiens, allons, soit, vive, voyons, oyez.
  • Des adverbes : non, bien, assez, comment, debout, encore, arrière.

[/module-2]

Il ne s'agit là bien sûr que de quelques exemples. Ces emprunts au français sont parfois appelés "fausses interjections".

Quand une interjection reprend un mot issu d'une langue étrangère, on parle alors d'emprunt lexical. C'est le cas pour des mots comme ciao, bye, go, baste, stop, bingo, help, OK, olé, ouch ou en encore peace.

La langue anglaise est probablement la source principale d'une quantité de nouvelles interjections qui viennent enrichir le français aujourd'hui. Les exemples sont nombreux, comme yep, damn ou dammit (contraction de damn'it), please, right ou encore Oh my God (le fameux OMG en langage SMS).

Les interjections qui se déguisent en phrase

Une interjection composée de plusieurs mots est appelée locution interjective. Il s'agit en général d'une phrase averbale qui se suffit à elle-même sans complément. Les exemples sont, là encore, innombrables, comme les incontournables "Au secours", "Mon Dieu" ou encore "À la bonne heure".

Les locutions interjectives ont de multiples fonctions, mais le plus souvent, celle d'attirer l'attention. On trouve en vrac : bon sang, nom d'une pipe, en avant, ça alors, chapeau bas, fouette cocher, vive(nt) les mariés, gare à toi, ma foi ou encore tant pis.

Vous l'aurez compris, l'interjection est un vaste sujet qui n'a pas fini d'évoluer avec la langue française.

Et maintenant ? Nous vous conseillons de lire notre article sur les fautes de syntaxe ! La 3ème est étonnante !

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.
Exemple

Autres articles