PUBLIÉ LE 
2/11/2022

La Méthode Agile, qu'est-ce que c’est ?

par 
Arnaud Robert-Gorsse
Plan de l’article

La Méthode Agile est une méthode de gestion de projet en équipe plébiscitée pour sa flexibilité et son efficacité. Elle est héritée de la méthode de cycles en V dite Waterfall, utilisée par les développeurs au début des années 2000.

La méthode Agile engage plusieurs parties prenantes tout au long d’un processus de mises à jour liées aux contraintes du projet, pour une application pragmatique en accord avec les attentes de l’entreprise cliente.

Cette méthode et ses déclinaisons (scrum, extreme programming, etc.) peuvent être appliquées à différents types de projets.

La méthode agile : définition du concept

La méthode Agile est une méthode de gestion de projet utilisée notamment dans le développement de logiciels ou d’applications web. Elle permet aux développeurs web de joindre leurs efforts pour que leur mise à exécution corresponde aux attentes du destinataire du projet.

[module-5]

Le but de la Méthode Agile est de travailler collectivement pour mieux répondre aux besoins d’un client. Le projet est alors divisé en sous-projets à court terme afin de rendre les phases de développement (sprint) plus précises et plus spécifiques. Ce fonctionnement en cycles courts offre une vision en temps-réel du projet et permet des feedbacks réguliers permettant alors d’ajuster l’avancée du projet et ses objectifs.

[/module-5]

Le postulat de départ de la méthode est le brief du projet qui va être défini en début de projet, mais peut évoluer au fur et à mesure de son déroulement. Les équipes doivent en effet pouvoir se remettre en cause pour avancer tout au long du projet et être toujours au plus près des besoins du demandeur de projet.

[module-2]

Le client au sens de la méthode Agile est l'initiateur du projet. Pour généraliser, on nomme “clientl'initiateur du projet, mais ce client peut être interne à l’entreprise. Par exemple, si on veut développer un nouveau produit chez Merci App, c’est nous-mêmes qui sommes clients auprès de notre équipe de développeurs.

[/module-2]

Le caractère imprévisible de tout projet nécessite une adaptation constante, adaptation que permet la méthode Agile grâce à son caractère flexible et adaptable. Elle est ainsi devenue ces dernières années l’une des méthodes les plus plébiscitées pour la gestion de projet en groupe.

Quelles sont les 4 règles de la méthodologie Agile ?

“L'agilité” est un concept complexe qui peut être perçu de différentes manières : selon la méthode Agile, l’agilité se définit par 4 principes fondateurs et à travers 12 règles d’usage. On retrouve ces principes dans le Manifeste Agile qui rassemble les valeurs de la méthode et a été mis en place au début des années 2000 par un groupe de chercheurs en développement logiciel.

[module-5]

Les quatre principes fondamentaux de la méthode Agile sont les suivants :

  1. Les individus et leurs interactions sont plus importants que les processus et les outils. Même si la technologie est de plus en plus sophistiquée, le facteur humain aura toujours un rôle important dans tout type de gestion de projet. Être trop dépendant d’une organisation rigide entraîne une incapacité à s’adapter à des circonstances changeantes.
  1. Des solutions opérationnelles sont plus importantes qu’une documentation fournie. Même si la documentation est clé, les solutions opérationnelles le sont encore plus. Cela revient à donner aux équipes de développement web exactement ce dont ils ont besoin pour accomplir leur tâche efficacement, sans les surcharger par un besoin de documentation et de reporting.
  1. La qualité de la collaboration avec le client est plus importante que la négociation des contrats. Le client est le plus puissant des atouts. Qu’il soit interne ou externe au projet, l’impliquer dans le processus est le meilleur moyen pour garantir que le produit final réponde à ses besoins d’une manière pertinente.
  1. L’adaptabilité (ou “réponse au changement”) plutôt que simplement “suivre le plan”. Cette valeur est l'une des plus grandes différences par rapport à une gestion de projet traditionnelle. Historiquement, le changement était vu comme une dépense supplémentaire, et devait alors être évité à tout prix. La méthode Agile autorise le changement continu à travers la vie du projet, quelle qu’en soit sa nature. Chaque sprint donne ainsi l’opportunité d’un feedback et d’un ajustement de trajectoire.

[/module-5]

Quelles sont les 12 règles Agile ?

méthode agile 10 commandements

En plus de ces quatre éléments fondamentaux de la méthode Agile, douze règles énoncées dans le Manifeste dessinent plus précisément la Méthode :

  1. Satisfaire le client à travers la livraison rapide et continue de logiciels de qualité (ou tout autre produit livré) est la priorité absolue ;
  2. Accueillir les demandes de changement, même si elles arrivent tard dans le développement du projet. Le modèle Agile tire parti du changement pour en faire un avantage compétitif ;
  3. Livrer des projets régulièrement, à des fréquences de deux semaines à deux mois, en favorisant les délais courts ;
  4. Travailler quotidiennement de façon coordonnée ;
  5. Construire les projets autour d’individus motivés. Offrir un environnement et le soutien dont les parties prenantes au projet ont besoin et leur faire confiance pour que le travail soit fait ;
  6. Privilégier les conversations en face à face car elles sont la méthode la plus efficace pour transmettre les informations entre et vers les équipes ;
  7. Mesurer le progrès du projet grâce à l’unité de mesure qu’est le produit final ;
  8. Toutes les parties prenantes doivent être capables d’avoir un rythme constant indéfiniment ;
  9. Améliorer l’agilité par une attention continue à l’excellence technique et à une bonne conception ;
  10. La simplicité, c'est-à-dire l’art de maximiser la quantité de travail non fait, est essentielle ;
  11. Les meilleures architectures, conceptions et spécifications émergent des équipes auto-organisées ;
  12. L’équipe doit réfléchir à intervalles réguliers à comment être plus efficace, puis ajuster son comportement en fonction. 

Les étapes d’un projet Agile

Un projet Agile est un processus itératif et incrémental qui permet d’améliorer et d’ajuster le projet tout au long de sa mise en œuvre. Il se définit par les étapes suivantes.

1 : Définition de la user story, l’histoire utilisateur

[module-5]

Pour le dire simplement, la user story ou l’histoire utilisateurs traduit la commande d’une entreprise, son cahier des charges. C’est l’histoire initiale qui guide la planification du projet. Elle contient les informations nécessaires pour que l'équipe qui développe ait une estimation raisonnable des fonctions, des délais et des coûts de la commande, ainsi que des moyens mis en œuvre.

[/module-5]

La user story est écrite du point de vue du client, et mentionne les fonctionnalités voulues par lui et pourquoi il les veut. Prenons comme exemple une plateforme professionnelle destinée aux photographes. Le récit utilisateur serait :

[module-2]

“Je voudrais un site plateforme, qui permettrait à des photographes de vendre leurs services en fonction de leur zone géographique. La plateforme aura une foire aux questions pour informer ses membres. L’acheteur pourrait réserver en ligne un rendez-vous avec le photographe, régler d’avance le shooting photo, etc.”.

[/module-2]

Le récit utilisateur, c’est la demande en “langage humain” formulée par l’initiateur du projet souvent extérieur au monde des développeurs. La user story doit être formulée en langage clair pour pouvoir être comprise par l’équipe de développeurs.

2 : Traduction de la user story en backlogs

Ensuite, l’équipe va traduire la user story en “langue de développeur” pour concevoir l'architecture générale et décider des outils et techniques à utiliser. On appelle cette retranscription de la user story en langage technique les backlogs, traduit d’après le modèle “en tant que”, “afin de”, “je souhaite”.

[module-2]

Dans notre exemple de la plateforme pour photographes, le récit utilisateur “la plateforme aura une foire aux questions pour informer ses membres ” deviendra le backlog : “en tant qu’administrateur du site, je souhaite avoir accès à la modification du contenu de la page FAQ”.

[/module-2]

L’écriture du backlog induit un élément de vérification qui permet d’inclure des scénarios de tests garantissant la qualité du projet. C’est ainsi qu’on pourra voir que la tâche décrite dans le backlog est fonctionnelle et a donc été réalisée.

backlog

Dans notre exemple, cela pourrait être “Avoir accès depuis l’interface administrateur aux blocs de questions réponses et pouvoir les modifier, en ajouter, en supprimer”. Après validation, ces tâches seraient visibles en ligne.

Il est important de lister les spécifications techniques du produit au moment de la traduction.

[module-2]

Par exemple, pour la plateforme de photographes, les spécifications techniques seront :

  • “affichage de la page accueil” ;
  • “affichage de la carte des photographes”
  • “inscription des membres en fonction de la position”
  • “affichage des menus” ;
  • “suivi des commandes” ;
  • “gestion du panier”.

[/module-2]

Après avoir détaillé le brief en backlogs, les tâches sont classées et priorisées pour former des sprints.

3 : Le sprint

[module-5]

Le sprint est un temps au bout duquel un ensemble de tâches doit avoir été réalisé. C’est une période courte durant généralement deux ou trois semaines sur lesquelles les équipes vont exécuter le backlog.

[/module-5]

Cette étape est donc l'exécution d’une sous-partie du projet global en un temps court, pour que la sous-partie à réaliser soit prise en charge par l’ensemble de l’équipe. La période de développement d’un projet Agile est une succession de sprints entrecoupés de feedbacks.

4 : Le feedback

[module-5]

Le feedback, c’est l’étape pendant laquelle le projet est présenté au client. Ce dernier fait part de ses retours et commentaires et la trajectoire du projet peut alors être ajustée. Le feedback est l’étape de contrôle de la pertinence du projet et de sa cohérence par rapport aux attentes du client. C’est cette étape qui permet de passer aux prochaines étapes du projet.

[/module-5]

A cette étape, la méthode prévoit de livrer au client ce qui crée de la valeur pour lui.

[module-2]

Sur notre exemple de plateforme de photographes, imaginons que lors de la démo du premier feed back le client s’aperçoit qu’il veut compléter sa page FAQ par un chatbot. On ajoutera donc dans le sprint suivant le backlog “je veux en tant qu’admin pouvoir activer ou désactiver le chatbot, et pouvoir répondre au chat manuellement si besoin”. L’implémentation du chatbot sera au programme du sprint d’après.

[/module-2]

L’objectif de cette étape est d’avancer, d'adapter l’organisation au contexte et aux objectifs du client.

5 : Réitération des sprints

Une fois qu’un sprint est terminé et que le feedback est recueilli, le sprint suivant peut démarrer avec une vision ajustée du produit final.

itération méthide agile

Les sprints se succèdent et une communication active est maintenue pour faire remonter toute anomalie potentielle et adapter les équipes

[module-10]

Attention ! Certains choix ne peuvent pas être revus a posteriori, comme ceux concernant l’architecture ou la structure de base d’une application par exemple. Cette étape peut être fatale si le projet est développé sur la base d’une mauvaise communication. Si les développeurs s’en aperçoivent au bout d’un mois de développement et que tout est à refaire, cela risque de compromettre le projet.

[/module-10]

Au bout de plusieurs sprints et en fonction du type de projet, le logiciel ou le produit arrive à sa version finale. Si le processus a été correctement effectué, le produit final correspond parfaitement aux attentes du client et a été ajusté aux éventuelles évolutions du marché.

Les différentes méthodes Agile : quelles sont-elles ?

Il existe plusieurs méthodes Agile, dont la plus connue est le Scrum. Toutes sont des méthodes de gestion de projet, mais chacune peut s’appliquer à des domaines différents.

Scrum

[module-5]

Le mot Scrum, qui signifie “mêlée” dans le langage du rugby, est la version la plus célèbre de la méthode Agile. Elle repose sur une exécution en cycles courts qu’on appelle sprints.

[/module-5]

Une équipe scrum compte entre 3 et 10 personnes, avec des rôles spécifiques dont :

  • Le scrum master, coach de l’équipe qui est garant des préceptes de la méthode scrum. Il met en valeur les membres de l’équipe et veille à la bonne communication.
  • Le product owner, pilote des activités et du contrôle qualité. C’est lui qui a la vision du produit final et qui priorise les tâches en fonction de l’objectif de la mission ou du projet.
  • L’équipe de développement se charge de la mise en œuvre des outils de conception et de développement : testeurs, développeurs et architectes.
scrum

Kanban

Il s’agit d’une méthode de gestion qui nous vient du Japon. Le mot Kanban signifie “panneaux”. Cette méthode s’appuie sur une logique visuelle et visible par tous les membres de l’équipe.

[module-5]

En mode Kanban, le statut des tâches en suspens sera gratifié par la mention “à faire” et actualisé avec le statut “en cours” ou encore “fait” sur le tableau, en fonction de son état d’avancement et de complétion.

[/module-5]

Visuellement, on bouge des Post-its sur un tableau : cela permet de visualiser l’état d’avancement des tâches et donc du projet. La méthode Kanban était très utilisée pendant la période du fordisme et de l’industrialisation du début du siècle dernier.

Lean Software Development

[module-5]

Le Lean Software Development est une variation de la méthodologie agile qui intègre la formation des équipes et un aspect anti-gaspillage des ressources.

[/module-5]

Il s’inspire des méthodes japonaises du toyotisme de Taiichi Ohno, et les principes suivants : responsabilisation de l’équipe, livraison rapide des livrables, favorisation de l’apprentissage au sein des équipes, construction de la qualité intrinsèque, et surtout élimination des sources de gaspillage.

On parle alors d’efficience : faire mieux avec le moins de ressources gaspillées possible.

Déclinaisons

D’autres déclinaisons de cette méthodologie de gestion de projet Agile existent, comme le RAD, le FDD ou l’XP.

Le Rapid Application Development ou RAD est la méthode qui a implémenté l’itération dans le processus. Le RAD se fait sur une durée courte de 120 jours maximum.

Le Feature Driven Development est souvent utilisé par les designers. Il axe la roadmap autour de la qualité du produit fini.

L'Extrême Programing (XP) s’organise autour d’une programmation en binôme (pair programming) permettant la réduction des coûts liés aux changements. Il est souvent additionné à une méthode Scrum.

Quels outils de planification Agile ?

Vous avez entendu parler de Jira ? La gestion de projet Agile vient avec son lot d’outils dédiés.

[module-5]

Voici les trois principaux outils utilisés par les équipes Agile.

  • Jira est un outil extrêmement complet utilisé pour le suivi des tâches et le développement d’un produit Agile. Il permet de créer le backlog et les sprints et de les alimenter avec les user stories. Il permet également de prioriser et de lier entre elles les user stories. Grâce au tableau Scrumban, on peut modéliser le workflow avec le meilleur de la méthode Scrum.
  • Trello, qui très utilisé en startup, est un système de tableaux où les tâches peuvent être déplacées dans des colonnes. C’est un outil construit sur la base de la méthode Kanban, parfaite pour le management visuel. Il permet de gérer des projets d’équipes tout en utilisant un outil accessible.
  • Github est le plus grand serveur de contrôle de versions open source hébergées. Lorsque les développeurs créent un produit, ils publient sans cesse de nouvelles versions en gardant l’historique des modifications dans un référentiel central. Github est un système en open source très prisé par les développeurs qui peut être utilisé en Agile. Grâce à Github, on peut créer des étiquettes et mentionner des collaborateurs, lier les user stories et les bugs, ou suivre la réalisation des tâches grâce à un workflow personnalisable.

[/module-5]

La Méthode Agile permet d’avoir une méthodologie pertinente pour une collaboration efficace.

Cela peut vous concerner si vous travaillez en équipe, si vous avez des équipes mixtes avec du marketing et des développeurs, ou si vous développez un produit.

C’est une philosophie qui rejoint la nôtre, chez Merci App, et c’est aussi le but de notre correcteur orthographique : améliorer la rapidité des process sans perdre en qualité.

Avantages et inconvénients de la méthode Agile :

Avantages de la méthodologie Agile :

[module-3]

Qualité : grâce à livraison régulière de rendus tout au long du projet et aux feedbacks des clients qui permettent d’évaluer et d’ajuster la qualité du produit final, afin qu’il réponde bien aux attentes du client.

Flexibilité : avec des sprints qui sont des modules autonomes permettant de repasser sur des éléments sans remettre en cause l’architecture globale du projet.

Compétitivité : la méthode permet de réaliser de manière plus efficace et rapide les nouveaux produits ou leurs fonctionnalités, ce qui donne un avantage concurrentiel au projet auprès des clients.

Empiricité : le produit ou le logiciel est testé à chaque étape de son développement et peut être modifié en fonction des retours clients.

[/module-3]

Limites de la méthode Agile :

[module-4]

Documentation : avec la méthode Agile la documentation est moins détaillée, car le produit est sans cesse mis à jour. Produire une documentation complète est donc difficile et presque contre-productif.

Imprévisibilité : les modifications régulières rendent l’estimation des durées et des charges plus complexe.

Gestion des demandes : si les demandes du client sont trop nombreuses et rapprochées, il peut être difficile de les prendre en compte et de les prioriser correctement.

[/module-4]

Un projet Agile nécessite d'intégrer les demandes des clients. Cela nécessite de la réactivité et il peut s’avérer très complexe de gérer un grand volume de demandes entrantes. Si les représentants de l’entreprise sont très véhéments, il peut être stratégique d’objectiver ensemble les demandes en se rappelant que tout n’est pas forcément toujours prioritaire.

Questions fréquemment posées sur la méthode Agile

Peut-on prévoir à l’avance toutes les spécifications techniques d’un projet ?

Il est illusoire de penser que toutes les spécifications techniques d’un projet peuvent être prévisibles et décidées en amont du projet quand celui-ci est encore à l’état embryonnaire.

Il est ainsi important d’écrire les spécifications pour visualiser le trajet à faire, au risque de rendre la feuille de route du projet floue. Toutefois, vouloir tout prévoir n’est pas nécessaire.

[module-2]

Un exemple souvent utilisé pour illustrer ce propos est celui de l’organisation d’un road trip aux Etats-Unis. S’il est aisé de prévoir la trajectoire (New York - San Francisco) ainsi que les villes et lieux situés sur l’itinéraire, l’imprévu doit aussi avoir sa place dans le programme.

S’il peut être rassurant de prévoir un emploi du temps rigide et “sur-planifié”, le risque de voir le projet compromis au moindre problème est très important : si votre pneu est crevé, vous perdrez trois jours sur le programme initial.

Cependant, vous pouvez prévoir les villes et lieux touristiques par lesquels vous passerez, la durée globale du voyage, certaines activités, tout en gardant une certaine souplesse sur les aléas du trajet.

[/module-2]

C’est ce que fait la méthode Agile en prônant avant tout la souplesse et la remise en cause en chaque fin de cycle : avec un bon cadre (architectural, délais, matériel, liste des fonctionnalités) et une communication fondée sur un feedback régulier, vous pouvez avancer tout en vous adaptant aux imprévus.

Faut-il absolument faire des réunions quotidiennes (daily) ?

Au cours de sprint, les “daily”, c'est-à -dire des réunions courtes quotidiennes, sont recommandées par certains spécialistes Agile. D’autres développeurs Agile expérimentés arguent qu’il est plus efficace de faire une réunion de 15 minutes tous les 2-3 jours.

Si les réunions sont trop régulières, les équipes auront tendance à se lasser, à se justifier ou à s'écarter du sujet. C’est d’autant plus important pour les grosses équipes : tous les membres ne pourront pas s’exprimer dans l’intervalle de 15 minutes.

Quand est-ce qu’une gestion de projet est considérée comme vraiment Agile ?

La gestion ou le management d’un projet est considéré comme proprement Agile lorsqu’il rassemble les critères suivants :

  • transparence ;
  • focus client ;
  • adaptable ;
  • leadership partagé (et sens de la responsabilité partagée) ;
  • amélioration continue.

Comment estimer les charges et coûts d’un projet Agile ?

Il est indispensable de bien estimer les coûts au départ, on doit connaître le budget avant et après. Les développeurs seniors connaissent leur rythme de travail et peuvent avoir de bonnes estimations du budget et de la durée. Si vous travaillez avec une équipe de juniors, prévoyez un temps un peu plus long.

Si l’estimation des charges est difficile, il existe des méthodes qui permettent de gamifier la planification sans se tromper sur les estimations (exemple : le planning poker).

Bonnes pratiques et conseils pour être agile !

  • La qualité ne doit pas être perçue uniquement comme un point d'ajustement : le contrôle est permanent ;
  • Il est essentiel de faire des points réguliers pour bien ajuster les avancements ;
  • Il peut être stratégique de prévoir des démos pour faire des retours et permettre à l’entreprise de faire face aux évolutions du marché qui surviennent en cours de projet ;
  • Donnez une valeur business à ce que vous faites pour mieux satisfaire les besoins de l’entreprise ;
  • La rapidité de l'exécution est moins importante que la bonne compréhension des enjeux et la communication entre pôles.

[module-5]

Pour conclure, la Méthode Agile est un outil de gestion de projet souple et adaptable. Elle est généralement utilisée dans le domaine du développement web, mais le modèle est applicable à de nombreux types de groupes, comme les projets de design.

[/module-5]

Même si la méthode Agile est réputée pour sa souplesse, elle reste très exigeante en termes d’organisation et de rigueur. Souvent, le plus difficile est de faire correspondre la réalité du projet au budget du client.

Dans sa conférence “Les funérailles de la Méthode Agile”, le spécialiste agile Alexandre Boutin dit : “La méthode Agile est une boîte à outils. Il faut savoir utiliser les bons outils dans le bon tempo”

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.
Exemple

Autres articles

La Méthode Pomodoro pour augmenter votre productivité
Evernote VS Notion : quel outil vous correspond le plus ?
Matrice RACI : l'efficience en gestion de projet
Gestion du temps : apprendre à l'optimiser en 7 étapes
Zapier : l'outil d'automatisation des tâches