Écrit-on « il a pris » ou « il a prit » ?

par 
MerciApp

La réponse simple

On écrit toujours « il a pris ».

Pourquoi n’écrit-on pas « il a prit » ?

Parce que « il a pris » est le passé composé de l’indicatif du verbe prendre, à la 3e personne du singulier.

Le participe passé du verbe prendre est pris.

Exemple : Il a pris des antibiotiques pendant une semaine, mais ne se sent pas mieux.

La forme prit correspond à la 3e personne du singulier du verbe prendre au passé simple de l’indicatif.

Exemple : Il prit la suite de son père et devint notaire en 1965.

[cta-main]

Conjugaison du verbe « prendre »

Conjugaison du verbe prendre au passé composé de l’indicatif :

j’ai pris

tu as pris

il, elle, on a pris

nous avons pris

vous avez pris

ils, elles ont pris

Conjugaison du verbe prendre au passé simple de l’indicatif :

je pris

tu pris

il, elle, on prit

nous prîmes

vous prîtes

ils, elles prirent

Exemples d’utilisation de « il a pris » ?

Il a pris sa valise et il est parti.

Il a pris une semaine de vacances au début du mois de septembre.

Il a pris les mesures nécessaires pour régler le problème.

Il a pris sa décision trop hâtivement.

Il a pris le plat du jour, un dessert et un café pour vingt euros.

Il a pris sa retraite après avoir travaillé pendant quarante ans dans la même entreprise.

Il a pris un bain en arrivant, après avoir couru pendant une heure.

Il a pris en compte les remarques qui lui ont été formulées.

Il a pris la fuite après avoir renversé un piéton.

Il a pris l’avocat que je lui ai conseillé.

Après toutes ces années d’absence, il a pris son fils dans ses bras avec une grande émotion.

Il a pris un intérimaire pour traiter les dossiers en retard.

Il a pris son passeport sans vérifier sa validité.

Il a pris son temps avant de se marier.

Il a pris la mer par mauvais temps.

Il a pris la mauvaise route et s’est perdu dans la campagne.

Il a pris sa mère chez lui quelques jours lorsqu’elle a eu son accident.

Comment s’en souvenir ?

Le féminin de pris est prise.

Synonymes principaux et alternatives au verbe « prendre » ?

saisir, se saisir de, attraper, empoigner, capturer, récupérer, ramasser, s’approprier, s’emparer, pêcher (prendre quelque chose, un animal ou quelqu’un)

dérober, ravir, soustraire, confisquer, subtiliser, enlever, piquer (familier), faucher (familier), rafler (familier), choper (familier), chiper (familier), chouraver (familier) (emprunter quelque chose à quelqu’un ou voler)

capturer, arrêter, appréhender, s’emparer, accaparer, s’attribuer, s’emparer de, avoir, occuper, s’approprier, se procurer, cueillir (familier), épingler (familier) (prendre quelqu’un, quelque chose, un lieu, par la force)

héberger, recevoir, accueillir, recueillir (prendre quelqu’un chez soi ou dans son entreprise)

abuser, piéger, berner, duper, leurrer (prendre quelqu’un au piège)

s’attribuer, s’emparer de, accaparer (prendre la place de)

emporter, se pourvoir de, se munir de, se doter de (prendre quelque chose avec soi)

embaucher, engager (prendre quelqu’un à son service)

sélectionner, choisir, élire, opter, désigner, nommer (prendre quelque chose ou quelqu’un parmi d’autres)

manger, consommer, boire, ingérer, absorber, avaler, ingurgiter, commander (prendre quelque chose à manger)

utiliser, se servir de, user de, employer, manier, manipuler, (prendre quelque chose, matière ou objet, pour l’utiliser)

encaisser, essuyer, récolter, écoper (familier) (recevoir un choc physique ou moral)

étudier, analyser, envisager, considérer (prendre le temps de la réflexion, avant une décision)

Expressions :

prendre un bain (se baigner)

prendre du poids (grossir)

prendre froid (s’enrhumer)

prendre dans ses bras (étreindre) 

prendre feu (s’enflammer, s’embraser, brûler, flamber)

prendre plaisir (apprécier, s’amuser)

prendre forme (se matérialiser, se concrétiser)

prendre acte, prendre note (consigner, enregistrer, constater)

prendre des notes (noter, écrire, inscrire)

prendre fin (finir, s’achever, se terminer, aboutir, expirer)

prendre sur soi (supporter, endosser, assumer, se dominer, se maîtriser)

prendre le relais (prendre la suite, succéder à, remplacer, se substituer à)

prendre une photo (faire une photo, photographier)

prendre les devants (anticiper, devancer, précéder)

prendre garde (faire attention, veiller à, veiller sur, surveiller, faire gaffe à [familier])

prendre soin (faire attention, veiller à, veiller sur, aider, assister, s’occuper de, faire gaffe à [familier])

prendre (quelqu’un) sur le fait (surprendre, prendre, attraper, choper [familier], coincer [familier], piquer [familier], pincer [familier])

prendre ses jambes à son cou, prendre la poudre d’escampette (fuir, s’enfuir, se sauver, partir, déguerpir, décamper)

prendre le large (partir, s’en aller, se retirer, filer, s’éclipser, se tirer [familier], se barrer [familier], se casser [familier], ficher le camp [familier])

Comment ne plus faire cette erreur ?

Avec le correcteur d'orthographe MerciApp, où que vous écriviez, on assure vos arrières !

MerciApp permet à des millions de francophones de bénéficier d’une technologie unique de correction et d’aide à la rédaction sûre et simple d’utilisation.
Mon document
Il
a prit
sa décision trop hâtivement.
Cliquez sur le texte souligné
Cliquez sur le texte souligné
pour consulter la correction de MerciApp
Verbe conjugué suspect ici
a prit
a pris

Dans cette phrase, le mot « prit », qui correspond à une forme conjuguée du verbe « prendre », est situé immédiatement après l’auxiliaire « a », ce qui est suspect.

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.