ChatGPT et l’accessibilité : comment l’IA favorise l’inclusion linguistique ?

  • Rédaction
9 minutes
ChatGPT et l'accessibilité : comment l'IA favorise l'inclusion linguistique

Avec le lancement de ChatGPT fin novembre 2022, le monde du numérique a été bouleversé à plusieurs niveaux. Pour le grand public, cette nouvelle technologie est essentiellement réduite à une IA générative permettant de produire des textes à partir d’un prompt et de trouver des réponses à ses questions.

Pourtant, depuis quelques mois déjà, plusieurs professionnels voient en ChatGPT, une technologie capable de briser certaines barrières du numérique et surtout de favoriser l’inclusion linguistique à travers l’intelligence artificielle. Cette vision optimiste est d’ailleurs déjà en marche dans certaines structures en lien avec le handicap et l’apprentissage des langues.

Qu’est-ce que l’inclusion linguistique ?

L’inclusion linguistique se divise en deux termes clés. D’un côté, nous avons l’inclusion, une notion permettant de désigner l’égalité de droit entre les citoyens. Elle peut être en rapport avec la linguistique, mais aussi le social, le monde professionnel ou scolaire, le numérique et bien plus encore. De l’autre, nous avons “linguistique”, la science qui étudie le langage humain.

Inclusion et intégration : quelle différence ?

Bien qu’elles se ressemblent, il ne faut pas confondre l’inclusion avec l’intégration. Dans le premier cas, c’est au système de s’adapter à la différence, alors que dans l’autre, c’est à la personne de parvenir à s’incorporer dans un ensemble ou un groupe éloigné du sien. L’intégration ne permet pas de valoriser la diversité, mais plutôt de l’effacer ou de la dissimuler.

Exemples :

Inclusion : Des moyens sont mis en place par l’école pour accueillir les personnes en situation de handicap, sans les séparer des élèves “valides”. Mathis est accompagné par un enseignant spécialisé dans sa classe, ce qui lui permet de suivre les mêmes enseignements que ses camarades.

Intégration : En raison de son handicap, Mathis a été refusé dans la plupart des collèges aux alentours de chez lui. Il va devoir intégrer une école spécialisée ou suivre des cours à distance avec le Cned.

Apprendre à valoriser la différence

Lorsque nous parlons d’inclusion linguistique, et non d’intégration linguistique, nous mettons en valeur la diversité des langues de notre monde. La langue est au cœur de la communication et de la vie démocratique puisqu’elle permet de comprendre, d’utiliser et de transmettre des informations.

En ne parlant pas la langue de notre société, nous pouvons vivre en décalé avec nos voisins, nos amis ou nos collègues. Des fossés se creusent, des inégalités se mettent en place, des barrières s’élèvent sur notre chemin… Avec ces fractures sociales, il devient alors impossible de bénéficier des mêmes droits que nos concitoyens. Le correcteur d’orthographe de Merci App, vous permet d’éviter les erreurs dans vos communications écrites tout en développant votre maîtrise des règles de langages.

Remarque :

L’évolution de notre société tend pourtant à diversifier la langue via des échanges commerciaux internationaux, des migrations, des voyages, et bien évidemment à travers les technologies numériques. C’est notamment ce décalage qui a poussé certaines sociétés à revoir leurs modes de communication et à favoriser la mixité plutôt que l’unité de la langue.

Qui sont les principales personnes concernées par l’inclusion linguistique ?

L’inclusion linguistique est un enjeu majeur qui concerne en réalité plusieurs catégories de personnes à l’international. Les réfugiés qui arrivent dans un nouveau pays sont tout particulièrement confrontés à cette problématique puisqu’ils ne parlent pas toujours la langue de la terre d’accueil, ce qui créé inévitablement des exclusions sociales

Les enfants d’un travailleur migrant rencontrent souvent des difficultés à l’école, car l’éducation n’a pas été pensée pour eux. Du côté des enseignants, l’accueil d’un élève qui ne parle pas la langue officielle du pays est un véritable défi. Les outils et les ressources disponibles ne sont généralement pas adaptés à ces jeunes étrangers.

Remarque :

L’inclusion linguistique est aussi un défi dans le domaine du handicap. Notamment en ce qui concerne les personnes porteuses d’un handicap entraînant des troubles du langage, une déficience visuelle ou encore des troubles de l’apprentissage.

Lire, écrire, communiquer à l’oral avec les autres… toutes ces compétences sont essentielles au quotidien. Là encore, les défis sont nombreux pour les sociétés et leurs institutions puisqu’il faut réussir à répondre aux besoins de ces personnes et à les accompagner dans les grandes étapes de leur vie : recherche d’un travail, suivi d’une formation, etc.

Le meilleur de votre expression écrite.

MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.

Fonctionne avec tous vos outils préférés

ChatGPT et l'accessibilité : comment l'IA favorise l'inclusion linguistique

L’impact de ChatGPT sur l’inclusion linguistique

Avec l’arrivée soudaine de ChatGPT, de nombreux spécialistes de la linguistique se sont alors penchés sur ce nouvel outil numérique. Très vite, de nouveaux espoirs sont nés avec ChatGPT puisqu’il permettrait de révolutionner la vie des migrants, celle des personnes porteuses d’un handicap et de bien d’autres citoyens. Aujourd’hui, il existe de nombreuses alternatives à ChatGPT.

Apprentissage des langues

ChatGPT, dont le modèle de langage est basé sur l’intelligence artificielle, travaille avec un nombre considérable de données, ce qui lui permet de générer des textes variés dans plusieurs langues. Après plusieurs essais, des professionnels estiment aujourd’hui que ChatGPT peut déjà faciliter l’apprentissage des langues

Cet outil numérique en plein développement est capable de traduire des textes dans plus de 50 langues étrangères, de corriger des fautes ou encore d’expliquer des règles linguistiques à partir d’un prompt. 

Exemples :

Je souhaite rédiger un document administratif important en japonais, car j’ai pour projet de m’installer là-bas pour mes études. Je rencontre toutefois un souci au niveau d’une règle grammaticale spécifique. En posant la question à ChatGPT, j’obtiens rapidement une réponse satisfaisante, ce qui me permet d’éviter de longues recherches en autodidacte.

À condition de bien savoir comment l’utiliser, cette innovation numérique pourrait aider les personnes dans l’apprentissage d’une langue, mais aussi dans la rédaction de documents essentiels (travail, santé, éducation, projet personnel, etc.) en langue étrangère.

Communication à l’international

Dans un contexte de mondialisation, il est de plus en plus important de savoir communiquer dans plusieurs langues, à l’oral comme à l’écrit. Les entreprises qui possèdent des clients et des partenaires en dehors des frontières de leur pays d’origine peuvent régulièrement rencontrer des difficultés de communication.

Avec la traduction et la contextualisation de la conversation en temps réel, ChatGPT est capable de simplifier cette communication multilingue et d’outrepasser le traditionnel usage obligatoire de l’anglais dans les interactions. Ici, l’intelligence artificielle favorise la pluralité des langues, tandis que ChatGPT occupe un rôle de “médiateur” entre plusieurs locuteurs étrangers.

Accessibilité pour les personnes handicapées

Pour finir, ChatGPT est un outil numérique qui peut aussi faciliter la communication des personnes porteuses d’un handicap ou d’un trouble du langage écrit comme la dyslexie ou la dysorthographie. Par exemple, en tant qu’assistant de rédaction, ChatGPT est capable de :

  • générer des écrits ;
  • corriger des erreurs (syntaxe, grammaire, orthographe) ;
  • reformuler et simplifier des textes complexes ;
  • améliorer des textes déjà existants ;
  • expliquer des notions, des données ou des calculs (sciences, économie, etc.) ;
  • etc.

Avec ChatGPT et l’intelligence artificielle, l’autonomisation des personnes touchées par un handicap, ou par un trouble du langage, devient possible. Avec le développement et la sortie de son prochain modèle de langage intitulé GPT-5, nous pouvons imaginer un avenir d’autant plus radieux pour l’inclusion linguistique.

Les limites de ChatGPT face au défi de l’accessibilité

Avant de fermer ce chapitre, nous tenons toutefois à rappeler que l’utilisation de ChatGPT se retrouve, elle-aussi, confrontée à la fracture numérique. Les personnes qui n’ont pas accès à internet ou qui rencontrent des difficultés à l’utiliser, ne peuvent pas réussir à prendre en main cette nouvelle technologie basée sur l’intelligence artificielle.

Remarque :

ChatGPT réclame aussi des compétences techniques variées puisqu’il faut savoir comment rédiger un prompt pour espérer obtenir les réponses souhaitées. Le choix des mots-clés, la formulation des phrases… tout cela n’est pas inné et demande souvent de l’entraînement, voire une formation dans le numérique.

Enfin, ChatGPT est encore aujourd’hui limité dans plusieurs domaines. Les réponses fournies ne sont pas toujours exactes, la traduction est parfois imprécise, le vocabulaire est répétitif… Ces limites ne nous permettent pas d’affirmer que ChatGPT est une innovation révolutionnaire pour l’inclusion linguistique. À voir comment cela évoluera dans les prochaines années… Les espoirs sont grands !

Avatar de l'auteur Arthur Ollier

Passionné par les nouvelles technologies et toutes les opportunités qu’elles représentent, ma fibre pour l’entrepreneuriat m’a amené à créer 3 sociétés avant l’aventure MerciApp. La première a rapidement échoué, la seconde et la troisième ont toutes les deux été rachetées. Je suis aujourd’hui cofondateur et CEO de MerciApp. Nous avons l’ambition de créer la solution d’aide à la rédaction indispensable et leader incontesté dans la sphère francophone.