BLACKFRIDAY —50% de réduction sur les abonnements annuels* MerciApp        avec le code 21BF50
*Jusquʼà 10  licences par espace de travail.   Voir conditions
Profiter de l'offre
PUBLIÉ LE 
17/9/2021

Orthographe & SEO : Comment réagit l’algorithme de Google ?

par 
Arnaud Robert-Gorsse

Vous êtes-vous déjà demandé si les fautes d'orthographe avaient un impact sur l’algorithme de Google ? Si Google était aussi sévère qu’un professeur de français ?

Nous parlons beaucoup de l'importance d'une bonne lisibilité sur le référencement naturel (SEO), mais est-ce qu'une mauvaise orthographe ou grammaire impacte aussi votre SEO ?

La question est très pertinente puisque les avis divergent dans la sphère du SEO (référencement naturel).

D’un côté, nous avons ceux qui pensent qu’une orthographe défaillante de certains mots-clés permettrait de gagner quelques places dans les résultats de recherche.

De l’autre, nous avons ceux qui sont persuadés que l’algorithme de Google est pensé pour pénaliser les contenus qui contiennent des fautes d’orthographe et de grammaire.

Nous avons également l’équipe de ceux qui ne prêtent aucune attention à la relecture de leurs articles car ils pensent que l’orthographe n’a aucun impact.

Vous sous-estimez peut-être à quel point ces fautes peuvent affecter votre positionnement sur Google… L’objectif de cet article est de clarifier une bonne fois pour toutes, la question du SEO et des fautes d’orthographe.

Voici le plan de cet article :

  • I. Pourquoi certains rédacteurs intègrent-ils des mots-clés mal orthographiés ?
  • II. Quel est l’avis de Google sur les fautes d’orthographe ?
  • III. Les effets indirects de l’orthographe et de la grammaire sur le SEO
  • IV. Utiliser des mots-clés mal orthographiés : alors, malin ou pas au final ?
  • V. Comment s’assurer d’écrire un contenu avec 0 faute ?

C’est parti !

I. Pourquoi des rédacteurs intègrent-ils des mots-clés mal orthographiés ?

Avant de s’intéresser à l’avis de Google sur le sujet des fautes d’orthographe, commençons par comprendre la principale raison qui pousse un rédacteur à commettre une faute volontairement.

a) Les outils de mots-clés

Quand on décide de travailler le référencement naturel de son site web, on passe nécessairement par une recherche de mots-clés. C’est la base en SEO.

En quelques mots, la recherche de mots-clés est le processus qui consiste à trouver des expressions que les internautes utilisent dans les moteurs de recherche comme Google. Le but étant d’optimiser ses contenus autour de ces termes et de les positionner dans les résultats de recherche (les fameux SERP).

Ces mots-clés représentent une boussole pour vos performances SEO. Ce sont eux qui permettent de suivre l’évolution de vos positions.

Il existe plusieurs façons de trouver des mots-clés pertinents pour son activité. La principale étant d’utiliser un outil dédié comme :

  • Ahrefs ;
  • Ubersuggest ;
  • KeywordsEverywhere ;
  • Semrush ;
  • Suggest Machine ;
  • etc.

Par exemple, chez MerciApp, nous utilisons Ahrefs.

 Outil SEO Ahrefs pour la recherche de mots-clés
Outil SEO Ahrefs pour la recherche de mots-clés

Avec ces outils, vous avez la possibilité de :

  • Trouver des mots-clés en rapport avec une thématique.
  • Explorer les opportunités présentes chez vos concurrents.
  • Ou encore, d’obtenir des questions que se posent les internautes sur un sujet.

Mais quel rapport avec l’orthographe ?

Vous allez très vite comprendre.

On ne compte plus le nombre de fautes qui sont faites chaque jour dans la barre de recherche Google.

S’il est parfois question d’étourderies, c’est principalement le gain de temps qui pousse les internautes à écorcher un mot ou oublier les accents volontairement.

Je suis sûr que même les meilleurs professeurs de français n’écrivent pas correctement le mot “canoë” dans la barre de recherche Google. 🙂

Faute d'orthographe dans la barre de recherche Google
Ici, une faute d'orthographe dans la barre de recherche Google

Le “problème” avec ces plateformes de recherche de mots-clés, c’est qu’elles proposent généralement les variations mal orthographiées des mots-clés recherchés. La raison est la suivante : leurs algorithmes prennent en compte toutes les expressions utilisées par les internautes sans se poser de questions.

Pour une personne qui souhaite travailler son SEO, il est donc légitime de se demander si intégrer des fautes d’orthographe dans ses contenus web ne répondrait pas mieux aux attentes des moteurs de recherche.

b) Les techniques de Black Hat SEO

Pour ceux qui ne le savent pas, le Black Hat SEO (ou Spamdexing) est un ensemble de techniques qui consistent à duper les moteurs de recherche sur la qualité d'une page ou d'un site dans le but de manipuler l’algorithme en sa faveur.

Un homme masqué représentant un Black Hat SEO
Un homme masqué représentant un Black Hat SEO

Même si Google est très strict et vigilant à ce sujet, nombreux sont ceux qui essaient tout de même de jouer avec le feu, quitte à se brûler les ailes…

Il existe de nombreux sites qui parlent de Black Hat SEO aujourd’hui.

Bien que certaines techniques aient prouvé leur efficacité, je vous recommande d’éviter de jouer à ce petit jeu, surtout si vous débutez en SEO.

Mais, pour ceux qui ne se doutent de rien, il est très probable de tomber sur un site de Black Hat SEO qui vous recommande d’utiliser des mots-clés mal orthographiés afin de manipuler l'algorithme de Google.

Bonne ou mauvaise idée ? C’est ce que nous allons voir dans la partie qui suit !

II. Quel est l’avis de Google sur les fautes d’orthographe ?

Selon vous, où se situent l'orthographe et la grammaire dans l'échelle d'importance des critères d’optimisation SEO ?

Mettons les choses au clair. Google n'a jamais dit explicitement : “Oui, l'orthographe et la grammaire sont des facteurs de classement.“

Jamais.

Il n’y a aucune relation directe entre Orthographe et SEO.

Les fautes d’orthographe ne font pas partie des 200 critères de vérification utilisés par Google pour juger de la qualité d’une page web.

Aucun signe clair n’est évoqué à ce sujet dans les guidelines de Google et les deux porte-paroles de Google l’affirment eux-mêmes :


John Mueller (Webmaster Trends Analyst chez Google) :

“L’orthographe n’entre pas vraiment en jeu en matière de SEO… Il est plutôt question de savoir comment le contenu est perçu du point de vue de l'utilisateur. Si vous êtes un site web bancaire et que vous avez un anglais épouvantable, je suppose que les utilisateurs perdront confiance en votre site web.”
John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, s'exprime au sujet des fautes d'orthographe sur Google.
John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, s'exprime au sujet des fautes d'orthographe sur Google.

Matt Cutts (Ancien Responsable de Google Webspam) :

“Google ne prend pas directement en compte l’orthographe pour décider si une page mérite d’arriver dans le top des résultats. Cela dit, même si l’orthographe et la grammaire ne font pas partie de l’algorithme de Google, les sites qui possèdent d’excellents scores SEO ont tous une orthographe irréprochable.”
Matt Cutts, Ancien Responsable de Google Webspam, s'exprime au sujet des fautes d'orthographe sur Google.

Les représentants de Google semblent donc être clairs au sujet de l’orthographe. Pourtant, les positions officielles de Google semblent légèrement contradictoires, comme les avis sur le sujet…

Certes, les experts recommandent que l’orthographe ne soit pas un critère de référencement. Ce qui est vrai puisqu’il n’apparaît pas dans la liste des 200 critères de référencement de Google.

À les écouter parler, on pourrait être tenté de placer quelques variations mal orthographiées du mot-clé visé.

Mais d’un autre côté, voici ce que Google annonce sur l’orthographe, dans son guide officiel mis à disposition des webmasters pour les aider à progresser en SEO :

Le guide SEO de Google indique que les fautes de grammaire et d'orthographe sont à éviter
Le guide SEO de Google indique que les fautes de grammaire et d'orthographe sont à éviter

Pour votre information, c’est le seul et unique guide portant sur le SEO fourni par Google aux webmasters. Ce n’est pas une ressource qui a été choisie au hasard…

À ce moment précis, votre cerveau bouillonne.

S’il n’y a pas de lien direct entre SEO et orthographe, pourquoi Google décide-t-il de mentionner dans son guide ?

Est-ce que ce point remettrait en cause les annonces des experts ?

Peut-être que la solution à notre question se trouve dans les effets pervers engendrés par l’orthographe sur vos performances en référencement naturel ?

Essayons de creuser un peu plus.

III. Les effets indirects de l’orthographe et de la grammaire sur le SEO

L'orthographe et la grammaire jouent tout de même un rôle dans le référencement, mais peut-être pas de la manière dont vous pourriez le penser.

Bien que ces deux éléments ne soient pas utilisés par Google comme un signal direct pour le positionnement de vos pages, vous allez voir qu’ils peuvent influencer d'autres facteurs, qui eux sont importants en matière de SEO !

a) Le taux de rebond

Définition : Le taux de rebond (bounce rate en anglais) est un indicateur de performance du rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à rebond d’une page.

Un taux élevé indique que les internautes ont tendance à quitter rapidement les différentes pages d’un site.

Tous les spécialistes du référencement ne sont pas d'accord sur l'importance du taux de rebond.

Mais il s'agit d'un moyen pour Google d'utiliser ses utilisateurs comme testeurs de qualité. Après tout, les pages ayant un taux de rebond élevé ne sont probablement pas un bon résultat pour un mot-clé spécifique.

En outre, une étude récente de Semrush a établi une corrélation entre le taux de rebond et le classement dans Google.

Impact du taux de rebond sur le référencement naturel
Impact du taux de rebond sur le référencement naturel

D’un point de vue orthographique, vous vous doutez bien que nombreux sont les utilisateurs qui risquent de quitter votre page rapidement si votre contenu est bourré de fautes (mots-clés ou non).

Cela nuit au taux de rebond, qui contrairement à l’orthographe, est un facteur direct contribuant au classement des pages.

Votre crédibilité en prend en compte, votre trafic aussi.

b) Les Liens Entrants (Backlinks)

Les liens qui redirigent vers votre site (backlinks en anglais) sont un des critères clés de Google dans le positionnement d’un contenu dans les pages de résultats.

Ils sont à l'origine du premier algorithme de Google qui considère les backlinks comme des “approbations” pour une page spécifique.

Les contenus ayant un nombre élevé de backlinks ont tendance à avoir un meilleur positionnement dans les résultats de recherche.

C’est un gage de qualité.

Cependant, ces liens sont la plupart du temps créés par :

  • Des Blogueurs ;
  • Des Rédacteurs Web ;
  • Des Copywriters ;
  • Des SEO Manager ;
  • Des Curateurs de contenu ;
  • etc.

Des profils dont l’orthographe et la grammaire font partie intégrante de leur quotidien !

On peut donc supposer qu’ils soient particulièrement sensibles à l’orthographe qu’en tant que rédacteurs professionnels.

Par conséquent, ils sont bien plus enclins à créer des liens vers des contenus dépourvus de fautes car leur réputation est en jeu.

Ne pas soigner son orthographe est la meilleure façon de ne jamais recevoir de backlinks. Et sachant que ces derniers sont très importants, vous perdrez de précieux points SEO.

c) Le bourrage de mots-clés (Keywords stuffing)

“Le bourrage de mots-clés” désigne la pratique consistant à suroptimiser une page par l’ajout massif de mots-clés pour tenter de manipuler l’algorithme.

Ces mots-clés apparaissent souvent dans une liste ou hors contexte (pas en tant que prose naturelle).

Cela entraîne généralement une expérience négative pour l'utilisateur et peut nuire au classement de votre site.

Et pour le coup, Google pénalise les personnes qui optimisent trop leur site. Cela inclut : le bourrage de mots-clés (principaux et secondaires), le bourrage de balises d'en-tête, le bourrage de méta et le bourrage de mots-clés secondaires trop proches.

Par conséquent, si vous tentez d’ajouter à plusieurs reprises un ou plusieurs mots qui sont volontairement mal orthographiés, vous risquez de vous faire tirer les oreilles par Google Panda, le policier de Google.

Google Panda
Google Panda

Concentrez-vous sur la création d'un contenu utile et riche en informations qui utilise les mots-clés de manière appropriée et dans leur contexte.

d) La conversion

La conversion n’est pas un critère de classement selon Google. En revanche, c’est la base d’une entreprise qui fonctionne.

Une fois de plus, rien de pire que de tomber sur une page de vente qui est pleine de fautes. C’est d’ailleurs la première chose que vos lecteurs vous reprocheront à la lecture de votre page.

Selon le journal Le Parisien, 80% des Français se disent choqués en lisant des fautes d’orthographe !

C’est le meilleur moyen de faire fuir vos clients potentiels.

De manière générale, l'orthographe a indirectement une forte influence sur l’expérience utilisateur (UX). Pour votre information, l’expérience utilisateur est actuellement au cœur de l’algorithme depuis l'arrivée de la “Google Page Experience” en mai 2021.

L’objectif de Google est clair : Détecter les défauts de navigation mettant à mal l’expérience utilisateur globale.

Avec tous ces points bloquants, pourquoi donc vouloir tenter de manipuler l’algorithme avec des mots-clés mal orthographiés ?

Existe-t-il une preuve fondée qui démontre l’efficacité de cette méthode douteuse ?

IV. Utiliser des mots-clés mal orthographiés : alors, malin ou pas au final ?

Est-ce que cette sombre technique fonctionne ?

Absolument pas, pardi !

Ce n’est pas une bonne idée. Si vous vous intéressez sérieusement au référencement naturel, je vous recommande de sortir cela de votre tête.

Aujourd’hui, il n’existe aucune preuve concrète sur le web. Je parle bien évidemment des sources qui sont fiables.

Attention, je n’ai pas dit tous les sites. Pour le coup, je ne doute pas du fait que vous pourriez trouver ce genre d'informations sur des sites de Black Hat SEO.

Et ne vous fiez pas non plus à ce que vous proposent certains outils de mots-clés. Aucune règle ne stipule que c’est utile. Ne laissez pas un outil décider à votre place.

C’est totalement inconscient. D’autant plus l’intelligence artificielle de Google est devenue si puissante (notamment avec son algorithme Hummingbird) qu'elle est capable d’interpréter complètement l’intention qui se cache derrière un mot-clé malgré les variations possibles tapées par un internaute dans la barre de recherche.

Google Hummingbird Update
Google Hummingbird Update

Au lieu de miser sur des mots-clés mal orthographiés qui pourraient pénaliser votre référencement naturel, assurez-vous plutôt que toutes les pages de votre site web soient parfaitement rédigées.

Un bon site est avant tout un site dont l'orthographe et la grammaire sont irréprochables.

Vous avez donc tout intérêt à radier les fautes de vos contenus, tant pour Google que votre lecteur.

N’oubliez que vous écrivez d’abord pour des humains. L'objectif n'est pas uniquement de plaire au robot de Google.

Quoi qu’il arrive, même si Google n’est pas clair à 100% au sujet de l'orthographe, celle-ci joue un rôle important pour votre crédibilité et donc votre image de marque in fine.

Rappelons que l’objectif numéro 1 de Google est de rendre ses utilisateurs heureux en leur proposant du contenu pertinent.

Son deuxième objectif est de lutter contre les tricheurs, ceux qui essayent de contourner l’algorithme.

En utilisant des techniques malsaines de Black Hat SEO ou en ne prêtant tout simplement aucune attention à votre orthographe, vous mettez toutes les chances de votre côté pour vous faire taper sur les doigts.

V. Comment s’assurer d’écrire un contenu avec 0 faute ?

Si vous n’êtes pas un as de l’orthographe, il existe plusieurs solutions pour ne plus laisser passer de fautes. Attention, certaines sont bien plus chronophages que d’autres :

  • Faire relire son contenu à une personne qui est bonne en orthographe.
  • Utiliser un correcteur automatique (Google Doc / Word / Outlook).
  • Lire davantage.
  • S’exercer pour améliorer son orthographe.
  • Utiliser un correcteur d’orthographe en ligne comme MerciApp

Avec lui, on vous garantit que vos écrits respecteront les règles de style, d'orthographe et de grammaire.

On vous garantit aussi que vous allez progresser en orthographe avec une explication complète sur les erreurs commises. La langue française est une chambre remplie de secrets. MerciApp vous en donne les clés.

Nous nous appuyons sur les fruits de 30 années de recherche en ingénierie linguistique et sur des moteurs d’analyse performants approuvés par plus de 200 000 professionnels de l’écrit.

Quelques caractéristiques techniques de MerciApp : la solution d'amélioration de la crédibilité et de la productivité à l'écrit nouvelle génération.
Quelques caractéristiques techniques de MerciApp : la solution d'amélioration de la crédibilité et de la productivité à l'écrit nouvelle génération.

C’est ce qui rend MerciApp unique, tout simplement.

Stratégiquement, s’assurer d’avoir une bonne orthographe confirme le soin qu’un site met dans sa communication et par extension sa crédibilité.

Ne laissez pas les outils ou les techniques de manipulation décider à votre place !

Autres articles

17 conseils de relecture efficaces pour un contenu irréprochable [testés & approuvés]

Outlook : Comment corriger ses fautes d’orthographe efficacement ?

Quel correcteur de grammaire en ligne choisir ? - Le comparatif complet

Soyez crédible et efficace,
partout et tout le temps.
Essayer gratuitement