BLACKFRIDAY —50% de réduction sur les abonnements annuels* MerciApp        avec le code 21BF50
*Jusquʼà 10  licences par espace de travail.   Voir conditions
Profiter de l'offre

Doit-on écrire « peux-t-on », « peut-on » ou « peut-t-on » ?

La réponse simple

On écrit toujours peut-on.

Pourquoi ne pas écrire « peux-t-on » ?

Parce que le verbe pouvoir, ici à la première personne du singulier (je) peux ne s’accorde pas avec le pronom on.

La forme correcte est peut-on.

Pourquoi ne pas écrire « peut-t-on » ?

Parce qu’on n’ajoute ce t, entre deux traits d’union, qu’entre un verbe se terminant par un a, ou se terminant par un e ou un c non prononcés (soupira, mange, convainc) et les pronoms il, elle ou on lorsqu’on inverse le sujet et le verbe.

Hélas ! soupira-t-il.
Que mange-t-on ce soir ?
Convainc-t-elle sa sœur pour autant ?

On ne place jamais ce t quand le verbe se termine par un t ou un d :

Peut-on parler de choses sérieuses ?
Entend-elle ce que je dis ?

Conjugaison du verbe « pouvoir »

je peux / puis
tu peux
il, elle, on peut
nous pouvons
vous pouvez
ils, elles peuvent

Comment s'en souvenir ?

Ce t que l’on ajoute permet d’obtenir des sons agréables à entendre ou faciles à prononcer. Il serait en effet difficile de dire ou de comprendre :

A il dit qu’il viendrait ce soir ?
Viendra elle
à la campagne dimanche ?

Synonymes et alternatives

En cas d’hésitation, il est possible d’opter pour une formulation plus familière en plaçant le sujet avant le verbe ou en remplaçant le on par nous.

Peut-on parler de choses sérieuses ?
On peut parler de choses sérieuses ?
Pouvons-nous parler de choses sérieuses ?

Exemples d'utilisation

Il faut placer un t de liaison :

Pense-t-on à la même chose ?
Avouera-t-il qu’il s’est trompé ?
Congèle-t-on les fruits ?

Il n’y a pas ajout d’un t :

Croit-elle que le train sera à l’heure ?
Prend-il son café avec du sucre ?
Vient-elle à la répétition ce soir ?

Autres articles similaires

Soyez crédible et efficace,
partout et tout le temps.
Essayer gratuitement