Le subjonctif présent • Cas d'usage et Conjugaison

par 
MerciApp
Plan de l’article

Le mode subjonctif exprime le doute, l’indécision, le fait pensé, souhaité ou redouté, le fait non réalisé ou incertain, sur lequel la personne qui parle ne veut pas s’avancer.

Il s’emploie dans les propositions principales ou indépendantes.

Il comporte quatre temps :

  • deux temps simples (le présent et l’imparfait) ;
  • deux temps composés (le passé et le plus-que-parfait).

Le temps du verbe de la proposition principale conditionne le temps du verbe de la proposition subordonnée.

  • Si le verbe de la principale est au présent ou au futur de l’indicatif, le verbe de la subordonnée est au subjonctif présent pour exprimer une action présente ou future.

[module-2]

Exemples :

Il cherche la personne qui puisse le rendre heureux.

Il trouvera la personne qui veuille partager sa vie.

[/module-2]

-> Valeur de présent

Le verbe de la subordonnée est au subjonctif présent quand il marque la simultanéité de l’action décrite par le verbe de la proposition principale. Ce dernier quant à lui peut être au présent, au passé, au futur ou au conditionnel.

[module-2]

Exemples :

J’apprécie qu’il soit parmi nous ce soir.

Elle aimerait qu’il veuille rester dîner.

[/module-2]

-> Valeur de futur

Ce temps n’existant pas dans le mode subjonctif, le verbe de la subordonnée est au subjonctif présent quand il marque la postériorité de l’action décrite par le verbe de la proposition principale.

[module-2]

Exemple :

Je ne suis pas certaine que nous ayons (que nous aurons) du beau temps demain.

[/module-2]

Rappels sur le présent du subjonctif

Le présent du subjonctif plus communément nommé : subjonctif présent est le plus utilisé des quatre temps du subjonctif.

Dans les propositions indépendantes ou principales :

-> Il exprime un souhait :

[module-2]

Exemple :

Pourvu qu’elle finisse par être punie pour toutes ses méchancetés.

[/module-2]

-> Il s’emploie dans une exclamation avec ou sans « que » :

[module-2]

Exemples :

Qu’il soit remercié pour son aide !

Vive les vacances !

[/module-2]

-> Il marque une supposition :

[module-2]

Exemple :

Qu’il essaie encore de me faire marcher et je me vengerai.

[/module-2]

-> Il exprime un ordre ou une défense :

[module-2]

Exemples :

Que personne ne sorte !

Qu’elle ne prenne pas l’ascenseur, il est en panne.

[/module-2]

Dans les propositions subordonnées :

-> Il marque le doute :

[module-2]

Exemple :

Je crains qu’il ne soit pas à la hauteur de mes attentes.

[/module-2]

-> Il marque la certitude :

[module-2]

Exemple :

Je ne connais pas de plante qui puisse vivre sans eau.

[/module-2]

-> Il marque un degré d’intention, de désir ou exprime un but :

[module-2]

Exemple :

Il doit naviguer tout le jour pour qu’il atteigne les côtes avant la nuit.

[/module-2]

-> Il exprime une condition :

[module-2]

Exemple :

Venez dîner ce soir à moins que vous ne préfériez demain soir.

[/module-2]

-> Il exprime la possibilité après les verbes à tournure impersonnelle :

[module-2]

Exemple :

Nous irons à la plage demain qu’il y ait du vent ou pas.

[/module-2]

-> Il marque une opinion, une déclaration, une perception (après les verbes craindre, croire, redouter, etc. ou les verbes penser, estimer, supposer, etc., à la forme négative).

[module-2]

Exemples :

Il redoute qu’elle ne lui parle plus jamais s’il avoue sa faute.

Il craint qu’il soit encore en retard pour prendre l’avion.

Je ne pense pas qu’il soit capable de dire la vérité.

[/module-2]

-> Il marque un souhait ou exprime un sentiment avec ou sans « que ».

[module-2]

Exemples :

Qu’il puisse revenir à Pâques, voilà tout ce qu’elle souhaite.

Puisse-t-il les rejoindre en Corse, c’est son seul espoir.

Je suis triste qu’il parte au mois de juin.

[/module-2]

-> Il est employé après un superlatif.

[module-2]

Exemple :

C’est le meilleur restaurant que je connaisse.

[/module-2]

->Il est employé dans les compléments de subordonnées après les locutions conjonctives : afin que, à moins que, avant que, bien que, de peur que…

[module-2]

Exemple :

Afin qu’il réussisse son concours, il s’est inscrit aux cours de soutien.

[/module-2]

[module-10]

Remarque : La locution conjonctive après que (que l’on peut remplacer par quand) gouverne l’indicatif, même si, à tort, le subjonctif est souvent employé.

Ils iront au cinéma après qu’ils auront mangé. (indicatif)

[/module-10]

[cta-main]

Les règles de conjugaison du subjonctif présent

Les verbes en français sont classés en trois groupes distincts.

-> Le 1er groupe est constitué des verbes dont la terminaison à l’infinitif est -er et au participe présent -ant.

[module-2]

Exemples :

Manger, chercher, appeler, acheter (sauf le verbe aller qui appartient au 3e groupe).

[/module-2]

-> Le 2e groupe est constitué des verbes dont la terminaison à l’infinitif est -ir et au participe présent -issant.

[module-2]

Exemples :

Pétrir, meurtrir, flétrir, trahir, s’assoupir.

[/module-2]

-> Le 3e groupe comprend les verbes dits « irréguliers » dont la terminaison à l’infinitif varie selon les modèles -ir, -oir, -re et au participe présent -ant. Le verbe aller dont la terminaison à l’infinitif est -er fait cependant partie de ce groupe.

[module-2]

Exemples :

Bouillir, conquérir, tressaillir, ; valoir, prévoir, avoir ; boire, croire, être.

[/module-2]

Préambule sur les verbes des 1er, 2e et 3e groupes au subjonctif présent

Le subjonctif présent de tous les verbes, excepté avoir et être, se forme au moyen du radical du verbe conjugué auquel on ajoute les terminaisons :

‑e, ‑es, ‑t, ‑ions, ‑iez, ‑ent

- Le « e » final de la 1re personne du singulier se transforme en « é » lorsqu’il y a inversion du sujet « je » et du verbe. Cette particularité touche exclusivement le verbe pouvoir.

[module-2]

Exemple :

Penses-tu que je puisse lui pardonner ? Puissé-je lui pardonner.

[/module-2]

[module-10]

Remarque : La réforme de l’orthographe de 1990 préconise le remplacement du « é » par un « è » pour être plus conforme à la prononciation courante ; ainsi, la graphie puissè-je est considérée comme correcte.

[/module-2]

Les verbes du 1er groupe au subjonctif présent

[module-5]

AIMER

que j’aime

que tu aimes

quil, qu’elle ou qu’on aime

que nous aimions

que vous aimiez

qu’ils ou qu’elles aiment

[/module-5]

[module-5]

CHANTER

que je chante

que tu chantes

quil, qu’elle ou qu’on chante

que nous chantions

que vous chantiez

qu’ils ou qu’elles chantent

[/module-5]

[module-5]

DÉSIGNER

que je désigne

que tu désignes

quil, qu’elle ou qu’on désigne

que nous désignions

que vous désigniez

qu’ils ou qu’elles désignent

[/module-5]

[module-10]

Remarque : Les verbes du 1er groupe dont l’infinitif se termine par ‑gner (désigner), ‑iller (surveiller), ‑ier (oublier) et ‑yer (délayer), ne varient que d’un « i » aux 1re et 2e personnes du pluriel du subjonctif présent (que nous désignions, surveillions, oubliions, délayions) comparés à celles de l’indicatif présent (désignons, surveillons, oublions, délayons). Ce « i » de différence ne s’entend pas à l’oral et peut donc entraîner des fautes d’orthographe au subjonctif.

[/module-10]

[module-3]

Que faire pour éviter l’oubli du « i » au subjonctif ? Il suffit de remplacer le verbe du 1er groupe par un verbe du 2e ou du 3e groupe.

[/module-3]

[module-2]

Exemple :

Il faut que nous désignions un nouveau secrétaire ou bien que nous désignons un nouveau secrétaire ?

[/module-2]

Remplaçons le verbe désigner par le verbe élire (du 3e groupe) :

[module-2]

Exemple :

Il faut que nous élisions un nouveau secrétaire et non que nous élisons.

Le verbe doit être conjugué au subjonctif, on écrira donc :

Il faut que nous désignions un nouveau secrétaire et non que nous désignons

[/module-2]

Les verbes du 2e groupe au subjonctif présent

[module-5]

RÉUNIR

que je réunisse

que tu réunisses

qu’il, qu’elle ou qu’on réunisse

que nous réunissions

que vous réunissiez

qu’ils ou qu’elles réunissent

[/module-5]

[module-5]

FLEURIR

que je fleurisse

que tu fleurisses

qu’il, qu’elle ou qu’on fleurisse

que nous fleurissions

que vous fleurissiez

qu’ils ou qu’elles fleurissent

[/module-5]

[cta-main]

Les verbes du 3e groupe au subjonctif présent

[module-5]

VOIR

que je voie

que tu voies

qu’il, qu’elle ou qu’on voie

que nous voyions

que vous voyiez

qu’ils ou qu’elles voient

[/module-5]

[module-5]

COMPRENDRE

que je comprenne

que tu comprennes

qu’il, qu’elle ou qu’on comprenne

que nous comprenions

que vous compreniez

qu’ils ou qu’elles comprennent

[/module-5]

[module-5]

COURIR

que je coure

que tu coures

qu’il, qu’elle ou qu’on coure

que nous courions

que vous couriez

qu’ils ou qu’elles courent

[/module-5]

[module-10]

Remarque : Les verbes du 3e groupe qui se terminent par -cevoir à l’infinitif (apercevoir, concevoir, décevoir, percevoir, recevoir) remplacent le « c » par un « ç » (c cédille) devant le « o » de la terminaison.

[/module-10]

[module-5]

APERCEVOIR

que j’aperçoive

que tu aperçoives

qu’il, qu’elle ou qu’on aperçoive

que nous apercevions

que vous aperceviez

qu’ils ou qu’elles aperçoivent

[/module-5]

[module-5]

DEVOIR

que je doive

que tu doives

qu’il, qu’elle ou qu’on doive

que nous devions

que vous deviez

qu’ils ou qu’elles doivent

[/module-5]

[module-5]

PRÉVOIR

que je prévoie

que tu prévoies

qu’il, qu’elle ou qu’on prévoie

que nous prévoyions

que vous prévoyiez

qu’ils ou qu’elles prévoient

[/module-5]

[module-5]

SAVOIR

que je sache

que tu saches

qu’il, qu’elle ou qu’on sache

que nous sachions

que vous sachiez

qu’ils ou qu’elles sachent

[/module-5]

[module-5]

VOULOIR

que je veuille

que tu veuilles

qu’il, qu’elle ou qu’on veuille

que nous voulions

que vous vouliez

qu’ils ou qu’elles veuillent

[/module-5]

[module-5]

VALOIR

que je vaille

que tu vailles

qu’il, qu’elle ou qu’on vaille

que nous valions

que vous valiez

qu’ils ou qu’elles vaillent

[/module-5]

-> Les verbes asseoir (ou s’asseoir) et rasseoir (ou se rasseoir) présentent deux formes possibles dans leur conjugaison au subjonctif présent.

[module-5]

ASSEOIR

1re forme

que j’asseye

que tu asseyes

qu’il, qu’elle ou qu’on asseye

que nous asseyions

que vous asseyiez

qu’ils ou qu’elles asseyent

ASSEOIR

2e forme

que j’assoie

que tu assoies

qu’il, qu’elle ou qu’on assoie

que nous assoyions

que vous assoyiez

qu’ils ou qu’elles assoient

[/module-5]

[module-10]

Attention ! Le verbe aller, bien que se terminant en -er, est un verbe irrégulier du 3e groupe.

[/module-10]

[module-5]

ALLER

que j’aille

que tu ailles

qu’il, qu’elle ou qu’on aille

que nous allions

que vous alliez

qu’ils ou qu’elles aillent

[/module-5]

Les verbes « avoir » et « être » au subjonctif imparfait

[module-5]

AVOIR

que j’aie

que tu aies

qu’il, qu’elle ou qu’on ait

que nous ayons

que vous ayez

qu’ils ou qu’elles aient

[/module-5]

[module-5]

ÊTRE

que je sois

que tu sois

qu’il, qu’elle ou qu’on soit

que nous soyons

que vous soyez

qu’ils ou qu’elles soient

[/module-5]

Le meilleur de votre expression écrite.
MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit.
Utiliser MerciApp gratuitement
Fonctionne avec tous vos outils préférés.

[module-1][/module-1]

[module-2][/module-2]

[module-3][/module-3]

[module-4][/module-4]

[module-5][/module-5]

[module-6][/module-6]

[module-7][/module-7]

[module-8][/module-8]

Exemple

[module-9][/module-9]

[module-10][/module-10]