PUBLIÉ LE 
6/3/2021

Correcteurs d’orthographe en ligne : lequel choisir ?

par 
Arthur Ollier

La correction des fautes d’orthographe est toujours une épreuve redoutée par tous les créateurs de contenu en ligne.

C’est un passage essentiel si vous ne voulez pas perdre en crédibilité. Qui a envie de lire un contenu truffé de fautes ?

Et malheureusement, même avec un bon niveau en orthographe, une coquille peut très vite arriver ! Les meilleurs Copywriters vous le diront : la relecture ne suffit plus.

D’ailleurs 90 % des rédacteurs sont équipés d’un correcteur d’orthographe en ligne.

Les solutions de correction orthographique font partie intégrante de leur boîte à outils (au même titre que le café !)

Pour autant, le choix n’est pas toujours évident. Les acteurs sont nombreux et les qualités d’analyse varient.

Chez MerciApp, nous avons passé beaucoup de temps à tester la plupart des correcteurs d’orthographe en ligne, avec de belles trouvailles, mais aussi de vraies déceptions.
Dans cet article, nous vous partageons les résultats notre analyse.

Chaque correcteur est passé aux rayons X via notre grille de contrôle. Nous avons utilisé les mêmes points d’analyse pour chacun d’entre eux pour que la comparaison ne soit pas biaisée.

Les solutions que nous avons testées :

  • MerciApp (100 % de fautes identifiées)
  • BonPatron (63 % des fautes identifiées)
  • Scribens (75 % des fautes identifiées)
  • Cordial (84 % des fautes identifiées)
  • Reverso (84 % des fautes identifiées)

C’est parti !

I. MerciApp

Fondé en 2020 par un jeune entrepreneur et deux spécialistes de la langue française, MerciApp est la solution la plus récente de ce comparatif.

Aperçu de la page d'accueil de MerciApp
Un aperçu du site de MerciApp

MerciApp propose une interface moderne et agréable, une qualité de correction orthographique élevée et d'autres atouts que nous allons détailler.

Jetons d’abord un œil aux caractéristiques de ce correcteur en ligne afin que vous puissiez le comparer à ses concurrents.

1. Les caractéristiques :

  • Limite de caractères : Aucune
  • Extension Google Chrome : Oui
  • Version gratuite : Oui
  • Limite d’usage : Aucune
  • Niveau de qualité de la correction : 100 %
  • Explication des erreurs : Complète
  • Possibilité d’enregistrer les textes : Oui

2. Les avantages :

Voyons ensemble les points qui font la différence.

Le premier atout de ce correcteur en ligne est bien évidemment la qualité de sa correction. MerciApp obtient un score de 100 % à notre test de correction orthographique. Concrètement, il détecte toutes les fautes du texte de référence que nous avons utilisé.

Un aperçu de notre échantillon test dans l'interface de MerciApp
Un aperçu de notre échantillon test dans l'interface de MerciApp

Ensuite, l’outil a une limite de caractères élevée (20 000) pratique pour la correction de textes longs.

Enfin, MerciApp propose une interface d’édition aérée, sans publicité et très agréable à l’usage.

Cerise sur le gâteau, pour ceux qui souhaitent corriger leur contenu directement dans Gmail ou tout autre outil d’édition de texte, des extensions sont disponibles pour détecter et corriger les erreurs sans avoir à utiliser l’interface de MerciApp.

3. Les limites :

MerciApp ne possède pas encore d’interface de correction en ligne “ouverte” comme Reverso ou Scribens. Pour utiliser l’outil, vous devrez créer un compte.

On rajoutera également que le correcteur n’est malheureusement pas disponible sur tous les logiciels de rédaction.

4. La version payante :

MerciApp propose deux offres payantes à partir de 8 € par mois. Une offre “Pro” et une offre “Entreprise”. Et si vous n’avez pas le budget, vous pouvez toujours rester sur la version gratuite.

grille tarifaire de MerciApp

II. Bon Patron

Créé par deux professeurs canadiens, Bon Patron est un outil de rédaction qui identifie des fautes d'orthographe et de grammaire.

capture d'écran de Bon Patron
Un aperçu du correcteur BonPatron

Bien que son interface laisse à désirer, ce correcteur est gratuit et très simple d’utilisation.

1. Les caractéristiques :

  • Limite de caractères : 2 000 caractères
  • Extension Google Chrome : Non disponible
  • Version gratuite : Oui
  • Limite d’usage : Aucune
  • Niveau de qualité de la correction : 63 %
  • Explication des erreurs : Moyen
  • Possibilité d’enregistrer les textes : Oui

2. Les avantages :

La simplicité de cet outil ainsi que la qualité de sa version gratuite en font l’un des correcteurs en ligne les plus utilisés par les rédacteurs web aujourd’hui.

Par ailleurs, Bon Patron propose également un service de conjugaison des verbes français à tous les temps.

Enfin, les options “je” est féminin et Je suis francophone sont pratiques pour l’analyse des fautes de grammaire.

En revanche, les avis ne mentent pas : ce correcteur d'orthographe en ligne présente des failles.

3. Les limites :

Premièrement, le correcteur détecte des fautes qui n’en sont pas, notamment en grammaire et en conjugaison.

Exemple :

Capture d'écran de Bon Patron

Pour cet exemple, le sujet au singulier “recherche de mots-clés” n’est pas compris dans son ensemble. Le correcteur prend uniquement en compte le dernier mot, à savoir “clés”, et considère donc que le sujet est au pluriel. Dommage !

Par ailleurs, les explications sur les fautes remarquées par Bon Patron ne sont pas toujours suffisamment claires pour permettre aux rédacteurs de ne plus refaire les mêmes erreurs.

Enfin, nous trouvons que la longueur du texte est trop limitée sur la version gratuite. Les textes insérés dans le correcteur ne peuvent pas dépasser les 2 000 caractères (environ 250 mots).

4. La version payante :

La version payante “Bon Patron Pro” (11,99 € par an) permet de bénéficier :

  • De la suppression de la restriction de longueur,
  • D’un rapport beaucoup plus détaillé sur les fautes effectuées,
  • D’un système d’enregistrement plus large,
  • D’un outil de vocabulaire intégré,
  • D’un système d’exercices interactifs pour éviter les fautes répétitives,
  • De la suppression des publicités,
  • D’un outil de traduction anglais-français intégré.

III. Scribens

Les fondateurs et l’équipe de Scribens sont inconnus du grand public. Impossible de les identifier (et pourtant, on a essayé !)

Mais cela n’impacte en rien la qualité de ce correcteur d’orthographe en ligne.

capture d'écran de l'interface de Scribens
Un aperçu de l'interface de Scribens

1. Les caractéristiques :

  • Limite de caractères : 7 000 caractères
  • Extension Google Chrome : Disponible (sans compte requis)
  • Version gratuite : Oui
  • Limite d’usage : Aucune
  • Niveau de qualité de la correction : 75 %
  • Explication des erreurs : Complet
  • Possibilité d’enregistrer les textes : Non

2. Les avantages :

Soyons francs, tous les correcteurs présents sur le marché français ne sont pas forcément toujours très efficaces.

Et pour le coup, Scribens s’en sort très honorablement avec son interface ergonomique et la qualité de sa version gratuite. Son extension Google Chrome représente également un vrai avantage.

D’autant plus que ce dernier ne se limite pas seulement à l’orthographe.

Scribens est aussi capable de détecter les erreurs liées à la grammaire, la conjugaison, la ponctuation, mais également à la mise en page. Le tout de façon très lisible et avec des codes couleurs différents pour chaque élément.

Aperçu des codes couleurs utilisés par Scribens

Pour terminer sur les points forts de ce correcteur d’orthographe en ligne, Scribens propose des explications détaillées pour chaque faute détectée en plus d’avoir une limite de caractères correcte (7 000).

Plutôt que de corriger immédiatement le texte d’un seul clic, Scribens vous fait réfléchir sur l’origine de vos erreurs.

Les fautes sont accompagnées d’un jeu de couleurs, d’une brève explication au survol de la souris et d’un lien vers une explication complète de la règle de français.

Idéal pour apprendre !

Mon coup de cœur : la possibilité d’importer un fichier directement dans l’interface de correction.

Capture d'écran de la fonctionnalité d'import de Scribens

3. Les limites :

Au premier rang des limites de Scribens, on trouve les extensions proposées par ce correcteur (Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari…) : bien que nombreuses, elles ne sont pas très fonctionnelles.

Les avis de ce genre le confirment :

Capture d'écran d'avis sur Scribens
Un extrait des avis de l'extension Chrome de Scribens

Enfin, nous trouvons l’interface un peu vieillissante.

4. La version payante :

Scribens propose différentes formules “Premium” :

Capture d'écran de la grille tarifaire de Scribens

Ces versions payantes permettent notamment de bénéficier : 

  • D’une vérification de texte jusqu'à 200 000 caractères (environ 50 pages) ;
  • D’une correction directe de vos e-mails ;
  • D’une vérification 2 fois plus rapide pour les textes plus longs ;
  • D’une correction sur 90 % des zones de texte sur Internet : Facebook, Twitter, LinkedIn, WordPress, forums, formulaires, etc ;
  • D’une application Android (désolé les utilisateurs d’iPhone !) ;
  • D’une détection des répétitions, phrases longues… ;
  • D’une proposition d'amélioration de la rédaction (15 types de reformulation & amélioration de vocabulaire) ;
  • De 150 séries d’exercices liés à l’orthographe et d’un dictionnaire très complet ;
  • D’un enregistrement des textes.

IV. Cordial

Ce correcteur d’orthographe en ligne est développé par une société toulousaine, Synapse.

Leur correcteur Cordial reste l'un des meilleurs correcteurs du marché, malgré une ergonomie pouvant laisser à désirer…

Capture d'écran du correcteur en ligne Cordial
Un aperçu du correcteur en ligne proposé par Cordial

1. Les caractéristiques :

  • Limite de caractères : 1 000 mots
  • Extension Google Chrome : Non disponible
  • Version gratuite : Oui
  • Limite d’usage : Aucune
  • Niveau de qualité de la correction : 84 %
  • Explication des erreurs : Très limitée
  • Possibilité d’enregistrer les textes : Non

2. Les avantages :

Comme je le disais plus haut, cet outil est très puissant en ce qui concerne la qualité de correction orthographique et grammaticale. C’est aujourd’hui le numéro 2 (derrière MerciApp) à ce sujet.

Cordial propose aussi des analyses sémantiques (phrases trop longues, répétitions…) et signale les erreurs de typographie. Les explications sont nombreuses et détaillées.

L’un de ses gros atouts se trouve dans son intégration complète à la suite Microsoft Office qui permet notamment de relire les documents Word.

En revanche, l’outil n’a pas encore développé une telle solution pour Google Doc pourtant très populaire chez les rédacteurs.

Enfin, Cordial propose en plus de son correcteur en ligne un manuel des règles de français ainsi qu’un dictionnaire en ligne. Le tout gratuitement !

3. Les limites :

Malheureusement, la version gratuite de Cordial ne détecte pas toutes les fautes et n’explique pas les règles utilisées pour appliquer les corrections. À mon sens, cela limite la possibilité d’apprendre de ses erreurs.

La version payante a beau être très complète, les explications sont quant à elles très limitées sur la version gratuite. On se retrouve parfois avec des suggestions complètement décalées.

C’est selon nous le correcteur orthographique en ligne où la différence entre l’offre gratuite et payante est la plus marquée.

Enfin, voici les derniers inconvénients que nous avons identifiés sur la version gratuite de Cordial :

  • Trop de publicités en tout genre (pop-ups, bannières…) ;
  • Ne permet pas d’avoir une vue d’ensemble du texte (il faut corriger les erreurs phrase par phrase, ce qui peut prendre un temps précieux) ;
  • Une interface qui laisse à désirer.

4. La version payante :

La grille tarifaire de Cordial
La grille tarifaire de Cordial

Les tarifs proposés par Cordial sont plus élevés que la moyenne sur ce marché, mais la version Premium peut valoir le coup au vu de sa qualité de correction.

V. Reverso

Reverso est le premier résultat Google sur la requête “correcteur d’orthographe en ligne”.

Mais cela ne veut pas dire qu’il s’agit du meilleur correcteur, tant s’en faut !

Aperçu de l'interface de Reverso


Rentrons ensemble dans les détails de Reverso !

1. Les caractéristiques :

  • Limite de caractères : 450 caractères (sans inscription) et 1 200 caractères (avec inscription)
  • Extension Google Chrome : Non disponible
  • Version gratuite : Oui
  • Limite d’usage : Aucune
  • Niveau de qualité de la correction : 84 % (utilise le moteur de correction de Cordial) 
  • Explication des erreurs : Aucune explication
  • Possibilité d’enregistrer les textes : Non

2. Les avantages :

Ce correcteur est performant pour détecter les fautes d’orthographe pures.

Il les corrige automatiquement et propose un rappel des règles de grammaire et des suggestions concernant les synonymes.

Reverso est globalement un bon correcteur orthographique gratuit. Il est fiable, son interface est très ergonomique et le temps de chargement pour les corrections est très rapide contrairement à Cordial par exemple.

Ce que j’aime particulièrement avec Reverso, c’est qu’il s’agit d’un outil tout terrain. Celui-ci propose des fonctionnalités supplémentaires pour : 

  • Les définitions ;
  • Les synonymes ; 
  • La conjugaison ;
  • La grammaire ;
  • La traduction (en plusieurs langues) ;
  • Les suggestions.
aperçu du correcteur Reverso

Enfin, Reverso dispose d’un code couleur ludique très pratique et intègre directement les changements de texte, ce qui fait gagner beaucoup de temps à la relecture.

3. Les limites :

Reverso reste cependant très limité, que ce soit pour sa version gratuite ou payante :

  • 1 200 caractères pour la version gratuite (en créant un compte gratuit),
  • 2 000 caractères pour la version Premium.

Pour un mémoire de 60 pages, il faudrait utiliser ce correcteur plus de 100 fois.

Autre point négatif, Reverso laisse souvent passer des fautes de grammaire au travers des mailles du filet.

C’est pourquoi nous recommandons de l’utiliser en complément d’une bonne relecture.

Enfin pour terminer, sur les inconvénients de cet outil, je trouve cela dommage que la fonction “Rephrase” permettant de reformuler votre texte phrase par phrase ne soit pas incluse dans la version gratuite.

4. La version payante :

Reverso propose une offre Premium pour aller au-delà de la simple correction :

grille tarifaire Reverso

Cette version payante permet de bénéficier notamment : 

  • D’un retrait de la publicité ;
  • D’une proposition de synonymes dopés à l’intelligence artificielle ;
  • D’explications utiles pour apprendre de vos erreurs ;
  • De la fameuse fonction “Rephrase” ;
  • D’une correction allant jusqu’à 2 000 caractères en un clic ;
  • D’un tarif plus que convenable par rapport à ses concurrents ;

Conclusion :

J’espère que cet article vous aura aidé à écrire plus vite et avec moins de fautes.

Et pour repérer les fautes les plus évidentes, n'hésitez pas à renforcer vos bases en orthographe. C’est toujours mieux pour contrôler les fautes qu’un correcteur pourrait laisser passer !


Autres articles

Soyez crédible et efficace,
partout et tout le temps.
Essayer gratuitement